10 novembre 2006

Les cloches des vaches ça gêne les citadins - épisode DEUX


Vous souvenez vous qu'au début de mon blog, je vous parlais d'un jeune agriculteur qui faisait l'objet d'une plainte pour nuisances sonores. Son voisin-monsieur-pas-content ne supportait pas les cloches de ses vaches dans le pré voisin.

J'attendais le verdict avec impatience. Il est tombé. Oh! je me garderai bien de commenter le verdict. Ces pauvres juges ne font qu'appliquer la loi. Chose jugée, chose appliquée.

Par contre son Voisin-monsieur-pas-content, lui il va pouvoir dormir sur ses deux oreilles. S'il n'entend pas monter le mécontentement des villageois qui l'ont accueillis comme nouveau résident. Vous le savez bien dans un village, tout le monde est plus ou moins cousin, frère, oncle, beau-frère de quelqu'un. Et la solidarité, ça existe encore; dans nos campagnes. Et je parie que le MONSIEUR-VOISIN -PAS-CONTENT, hé ben, il sera p'têt obligé de partir, quand tout le village lui fera la gueule. Mmmmm?


Et pourquoi on la lui ferait, la gueule? CF supra. Les frères, cousins, tontons et amis, ils sont agriculteurs aussi. Mmmmmm? Et ils n'ont pas des vaches les agriculteurs? Mmmmmm? Bon, vous suivez mon raisonnement alors.

Les vaches, elle mangent où? Dans les prés voyons. Où est le problème? Le problème il réside dans le jugement. Oh, ce n'est pas de la faute du tribunal. C'est l'avocat de MONSIEUR-VOISIN-PAS-CONTENT qui a demandé la "peine". car il s'agit bien d'une.

L'agriculteur a été "condamné" a faire paître ses vaches à 100 mètres le jour et 500 mètres la nuit du domicile de MONSIEUR-VOISIN-PAS-CONTENT. Vous imaginez vous ce que représente la distance de 500 mètres sur un pré? Et si le dit pré ne fait "que" 499 mètres? comment fait il le jeune agriculteur? Même 100 mètres. Ça représente tout de même quelque chose 100 mètres sur une parcelle. Et comme presque tout le village a des parcelles dans le secteur, qui c'est qui s'ra tranquille? Mmmmm? MONSIEUR-VOISIN-PAS-CONTENT.


Vous n'appelez pas ça un empiètement sur la propriété d'autrui? Un bigre empêchement de la jouissance d'un bien patrimonial? Et après ça il va dire qu'il aime la campagne, le MONSIEUR-VOISIN-PAS-CONTENT. Il a même depuis longtemps son "FOUR WHEEL DRIVE" , pour admirer les beautés de la campagne. Il a même une moto-enduro-trial-cross pour escalader les pentes verdoyantes de la montagne appartenant à l'agriculteur . Et je pense même qu'il va se payer un quad, pour aller chercher les edelweiss sur les cimes. Non deux; un pour lui, un pour sa femme. Non, mais! Elle est à tout le monde, la montagne!

Ho! si on peut plus mettre de vaches dans les prés, y a qu'a les vendre, et construire des lotissements. Pour les citadins. Non mais!!! C'est pas les paysans qui vont faire la loi!



26 commentaires:

  1. sourire pour ce billet d'humeur et d'humour !

    RépondreSupprimer
  2. Salut, Vincent!
    J'ai un petit moment libre et il est pour toi :) Merci pour tes visites! Je t'embrasse!
    Ca commence à 20 heures chez moi, alors viens et sers toi! Je suis avec vous de tous mon coeur! Je vais expliquer pour les plats plus tard car maintenant je n'ai pas de temps :) De gros bisous et encore merci!!!

    RépondreSupprimer
  3. comme c'est gentil Tatiouchka de penser à moi. Et j'entend m^me l'accent slave. maquent les violons. je te souhaite une bonne soirée avec les tiens. je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  4. Merci Marie je me suis régalé de le faire.
    a bientôt. bises

    RépondreSupprimer
  5. J'ai entendu moi aussi ce verdict sur lequel il y aurait pas mal à dire !
    Ici aussi les citadins viennent faire leur loi !
    Comment concilier le tout ! pas facile si les nouveaux arrivants se mettent à revendiquer des "choses" établies depuis des années même plus !
    Je pense qu'ils devraient faire un tout petit effort ou alors rester chez eux et acheter en ville !

    RépondreSupprimer
  6. Tous le monde veut y vivre. Les villes sont surpeuplées et lorsqu'on démoli un immeuble, c'est pour y construire des bureaux, pourquoi ne pas conserver le caractère d'habitation aux lieux.
    Alors ont construit tout autour et les néo-ruraux, n'ont pas l'âme rurale sauf pour déambuler avec leurs engins pétaradants sur les terres des aborigènes qu’ils dédaignent souvent profondément. Ou tout au moins qu’ils ignorent.
    O tempora! - ô mores !

    RépondreSupprimer
  7. quel monde!!!!entendre les clarines le matin sans avoir à ouvrir la fenètre c'est le signe que la vie est là et continue, que les traditions se perpétuent.

    les boules k.... ça existe ils ont qu'en en acheter.

    bisous du soir

    RépondreSupprimer
  8. et on se plaindra de la mort des campagnes ensuite.............

    RépondreSupprimer
  9. oh,la la ! quelles cloches!!
    moi j'aime bien les cloches ,et le chant du coq au petit matin peut-être parce qu'elles ont bercé mon enfance.
    mais le monsieur Pas content, peut-être que c'était les marteaux piqueurs qu'il entendait à son réveil??
    Bien sûr que c'est un sale coucheur d'arriver ainsi chez les cousins cousines bien habitués à leurs mœurs et coutumes.
    Et si on avait pensé à limiter les décibels des cloches et le nombre de cloches par troupeaux ?
    Il est bien interdit de klaxonner!
    Allons messieurs les propriétaires du territoire un petit mouvement puisque on ne peut pas mettre les villes à la campagne. !
    Je propose un joli et très mince gant de peau au battant des cloches , même chose pour l'angélus du matin, ou mieux un petit minuteur incorporé- il y en a des pas cher du tout - pour réguler des temps respectueux des petits nerfs des exilés des villes

    Et on achève bien les chevaux ! ça fait mal aussi
    Et qu’il est difficile de vivre ensemble

    RépondreSupprimer
  10. tu sais dans beaucoup de villages, l'angélus, ila été diabolisé.
    Pour le reste ça va venir
    bises à plus micheline.

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir micheline

    Tout a fait Micheline. Y a des mauvais coucheurs. Dans mon département d'origine, le cantal, un estivant a réussi a faire enlever les cloches de vaches du pré à côté.
    Le gant de peau dans la cloche c'est pas bête. Et les paysans ont du souci à se faire car entre ceux qui leur font enlever les cloches et ceux qui les volent aux cous des bêtes dans les prés, il n'en reste plus beaucoup de ces jolis instruments de musique.

    RépondreSupprimer
  12. mais j'ai bien compris ton fait divers!! et des tordus il y en a partout ça ne change rien au problème général à savoir que si tout le monde reste sur ses positions sectaires on n'est pas prêt de faire la paix entre les catégories sociales
    "jolies instruments de musique": tu parles pour toi .
    ici à une maison de chez moi un coq chantait tous les matins , j'aimais bien parce que moi j'aime me lever à l'aube. certains étaient gênés , ça s'est su ça n'a pas fait d'histoire mais je crois que le coq est passé à la casserole.
    c'est rès dangereux d'ériger des faits divers en règle générale.
    les paysans ne sont pas tous des saints, de pauvres paysans,qui ont du soucis à se faire et les gens des villes ne sont pas tous des voyous qui vienent se moquer d'eux et voler leurs cloches!! ne mettons pas de l'huile sur le feu de la discorde.c'est trop loin le Cantal??

    RépondreSupprimer
  13. "on a diabolisé les cloches!!" tout de suite les grands mots!j'ai dit : j'aime bien à condition que le bruit ne dérange pas le voisin

    "Je pense qu'ils devraient faire un tout petit effort ou alors rester chez eux et acheter en ville
    un tout petit effort:il est résident donc là à temps complet,il a le droit de dormir la nuit. c'est ça aussi le droit de propriété., de se reposer chez soi.
    rester chez eux en ville : terrible cette remarque: parquer les gens par catégories faire des guetos.( déjà fait --très-- beaucoup!!!)
    quant aux boules K moi je ne les supporte pas médicalement parlant
    maintenant le droit de déambuler en 4/4 c'est un autre problème . je ne sais si c'est le même qui a fait interdire les vaches à moins de 100m , qui esquinte la nature.et si c'est bien lui et qu'il n'y a pas d'amalgame, alors là il y a des lois aussi . les 4/4 sont bien interdites en certaines villes
    pas difficile de baliser quelques circuits puisque aussi bien on les vend, ces 4/4!! tout à fait d'accord pour les interdire dans les jolis paysages, ne mélangeons pas les problèmes et que chacun respecte l'autre. le droit de propriété n'est pas le droit aux nuisances sonores ou autres , de faire gueuler sa télé après 22 heures...etc...
    c'est pas très prudent d'attiser le feu ,qu'une cigarette peut allumer .essayons donc de vivre ensemble, malgré des mutations de société qui ne dépendent pas forcément de ceux qui en pâtissent
    .

    RépondreSupprimer
  14. Ca me fait penser à ceux qui portent plainte contre le voisin dont le coq chante aux aurores. J'ai passé toute mon enfance à la campagne. Franchement, je préfererais mille fois être réveillée chaque matin par une clarine que par un motard fou furieux qui fait vrombir son moteur.
    Ceux qui aiment la campagne asceptisée, sans odeur de fumier, sans chant du coq, sans crottin de cheval dans les chemins, eh bien, ils n'ont qu'à se contenter des arbres bien rangés des villes, des fleurs bien alignées des parterres, et du macadam plein de défections canines. Non mais !

    RépondreSupprimer
  15. Là où ça me gène dans l'attitude du monsieur pas content, c'est que ce monsieur il a fait interdire l'usage de sa parcelle en tout ou partie suivant sa surface, au paysan. Ca c'est pas juste. Alors que lui il va pouvoir faire de la motot tout terrain où il veut et s'y promenr à loisir, y chercher des champignons........toujours chez le même paysan.
    e suis avec toi ZEBU32 avec un bémol:
    Pour le coq, c'est un autre problème. un coq ça chante toutes les 5 minutes parfois. Et c'est dur à supporter. Mais, bon, quand on achête à la campagne on sait à quoi on s'expose.
    Quand j'ai fait construire à 20Km de LYON, je savais qu'il y avait un aérodrome à 2KM. Et des avions de loisirs qui font le tour, au dessus de chez moi pour être dans l'axe. J'assume.

    RépondreSupprimer
  16. VINCENT
    SUITE de nos échanges à propos de de la portée générale d'un fait divers particulier, mis en vedette.
    Tu vois Vincent,je pourrais dire comme les gosses c’est toi qui as commencé :tu dis « si les petits bronzé ne te mangent pas"
    Les petits bronzé c’est pas du général ça non ?
    « les paysans ont du soucis à se faire », les paysans c’est pas du général ça ?

    Que les petits bronzés puissent me manger et que j’aurais pu me retrouver 10 pieds sous terre lors du braquage raconté,c’est quoi?de l'extrapolation gratuite . Bon j’ai 86 ans, que je n’aie pas été mangée c’est peut-être une chance, bon ,mais admets que j’étais en première ligne ici dans cette banlieue pourrie et que maintenant, ce n’est pas en me faisant peur que j’y échapperai .
    Et mettre en vedette ce jugement qui a obligé un paysan à retirer ses vaches à cloches. Ca n’a pas une portée générale ça ?

    Et d’ailleurs x ne s’y trompe pas et tire la conclusion : » ils( le mécontents) n’ont qu’à rester chez eux , et s’acheter en ville. Cette maxime est vraiment très joliel

    Quant au monde paysan je le connais un peu,ses qualités et ses défauts dont il n’est pas entièrement responsable
    Mes grands parents étaient paysans, des oncles, des tantes chez qui je suis allée en vacances
    Beaucoup de leurs enfants sont allés à la ville .Pourquoi ne sont-ils pas rester là ?
    C’est eux qui reviennent en 4 :4 maintenant voler les cloches ??
    Tu me diras c’était dans le temps.parlons d’aujourd’hui
    Il y a quelques années à peine nous allions en vacance en Haute Marne , mes enfants y ont conduit les bêtes aux champs, sont montés sur les tracteurs (avec programmation informatique sur la fin ), ont couché dans le foin , ils correspondent encore avec une fermière . Grande exploitation cossue déjà ? non exploitation très moyenne gérée par 2 frères . Je ne les ai jamais entendu dire qu’on venait voler leurs biens , piétiner leurs plates-bandes.C’était des gens intelligents et humains .
    j'aime l'odeur des fermes et les chants du coq, la paille et le crotin de cheval, mais on a le droit de ne pas aimer sur la voie publique, et bien des paysans ont fosses septiques et autres modernités
    Et que veux-tu dire avec ce monsieur pas content qui arrive aux Antilles et que le décalage horaire empêche de dormir, qu’il n’a qu’à se taire ou rester chez lui ? je suis allée aux Antilles et je n’ai jamais entendu les gens se plaindre de ne pouvoir dormir tout au plus signaler que le décalage horaire perturbe le sommeil ce qui est une vérité » ils sont là de passage et ils assument ou iront passer leur vacances ailleurs là je suis d’accord on choisit ses vacances, quand on en a, pas forcément son lieu de résidence

    Et si j’ai dit c’est loin le Cantal ce n’est pas pour offenser mais dire que cette région est particulièrement défavorisée non parce les gens des villes viennent les mépriser ou les voler, empiéter sur leur territoire mais parce les grandes mutations industrielles du libéralisme galopant à drainé la main d’œuvre dans les mégalopoles, vidé les terres agricoles, laissé vivoter une paysannerie amère à juste titre , guettant le touriste indispensable à leur survie mais le considérant comme un prédateur indésirable.

    Et revenons aux policiers puisque tu m’y renvoies , non ce ne sont pas des méchants avides de réprimer ,d’humilier le populo en tout cas pas plus que dans d’autres couches de la société .il y en a même qui essaient d’aider , de parler avec les jeunes, pas tous, mais il y en a; et que souvent ils se heurtent à des fin de non recevoir quand ce n’est pas coups bas, c’est vrai..
    Un policier il a quand même une arme, tu as admis qu’il tutoie facilement sans réciprocité; dans le dialogue en toute bonne foi .deux hommes discutent l’un est armé ,l’autre pas , qui a le beau rôle ? c’est incidieux ces trucs là, même s’il n'y y a pas intention de dominer

    Ce policier qui un humain comme un autre a surtout été formé pour débusquer un coupable, le pister, l’arrêter ,l’envoyer devant les tribunaux,., se protéger des dangers et si possible garder son sang froid. Est- il en même temps, j’allais dire d’abord, formé pour comprendre les problèmes de sociétés en profondeur, pour engager un vrai dialogue, sa formation est-elle suffisante de ce côté,pour être un peu pédagogue ?.Lui ménage-t-on du temps pour participer à des réunions de quartier au lieu de distribuer quelques mots paternalistes aux d’jeun . Il est « fait » pour faire régner l’ordre dans une société établie et n’a aucun pouvoir de la changer il est lui aussi enfermé dans un cercle vicieux c’est pourquoi on s’en méfie.
    Que faire ? éduquer les jeunes pour leur faire comprendre certaines règles indispensables et peut-être provisoires, pour vivre en société, éduquer les policiers pour savoir comment s’y prendre pour continuer à faire admettre ce minimum mais aussi parler d’avenir , de choses ou comportements à modifier, ouvrir des portes
    Vous ne voulez plus qu’on vous tutoie bon c’est possible, vous préféreriez avoir le droit de vote plutôt que du marbre dans vos escaliers ? d’accord on va faire une pétition ensemble dans ce sens , voulez-vous qu’on organise une rencontre de foot ensemble ? , d’accord, une sortie, un voyage , Pourquoi ne pas faire des petits trous dans les murs qui nous séparent ?
    Utopie ? il y a déjà des initiatives dans ce sens dans certains pays mais il faudrait que les ministres de l’intérieur se penchent aussi sur ces questions sans céder à la panique d’une voiture brûlée qui va lui valoir son mandat de député etc etc… rien n’est simple les ministres sont aussi des hommes pas plus sucrés que les autres et il se trouve aussi des voyous parmi eux , des expatriés du peuple, mais c’est encore un peu nous qui les choisissons, par personnes interposées ?. Essayons d’être un peu clairvoyants et de travailler à la tolérance sinon à la fraternité entre les hommes quand tant d’intérêts économiques les divisent .

    J’ai aussi un policier dans ma proche famille .mon gendre, en retraite à fait sa carrière de policier dans la région parisienne et nous entendons très bien . son père était gendarme..
    Il ne raconte pas ses aventures vécues dans un sens comme dans l’autre

    Et pourquoi mettre toujours l’accent sur les mauvais coucheurs ?
    Le Français serait-il un rouspéteur Né ?? à ne mettre en lumière,ne voir que le mauvais côté des choses ?

    Ps ces jours-ci encore des évènements à exploiter à lyon , ce matin à bordeaux .

    RépondreSupprimer
  17. Salut p'tit frère
    il y a même eu un "Mr-pas-content" qui a acheté une maison près d'une église et qui a réussi à faire interdire l'usage des cloches !
    Attendons qu'un " Mr-pas-content" qui n'aime pas les grains de sable s'installe dans une station balnéaire ...
    Quel beau procés en perspective !!

    RépondreSupprimer
  18. Bonsoir Micheline : j’ai qq remarques affectueuses à te faire en vertu du droit de réponse mais, faudra bien un jour clore ce débat. Non?
    - J’ai pas dis bronzé mais beurs nuance !!!! de teinte.
    tu dis :
    « Pour les cloches......... Ca n’a pas une portée générale ».
    - Non. Je n’ai pas dit que c’était le monde paysan qui était condamné mais un seul.Quoique... Ca le sera quand il y aura jurisprudence, et ça va pas raîner.

    Tu dis :
    « S’ils sont mécontents n’ont qu’à rester chez eux, et s’acheter en ville ».
    J’ai dit ça moi? J’ai pas entendu.

    tu dis :
    "Les paysans,c’était des gens intelligents,humains". -Ca, c’est de portée générale. Et il faut pas généraliser. c'est toi qui me l'as dit.

    tu dis :
    «je suis allée aux Antilles. Je n’ai jamais entendu les gens se plaindre que le décalage horaire perturbe le someil"
    - Alors là! C’est toi qui déformes. J’ai dit que « les coqs n‘avaient pas pu s’adapter au décalage horaire ». Nuance.

    Tu dis
    «Et si j’ai dit c’est loin le Cantal ce n’est pas pour offenser» -NON. Je n’ai pas saisi d’offense je ne voyais pas ce que tu voulais dire. Le cantal,sur,il est loin de tout, mais là aussi tu généralise. Il faut pas nous prendre pour des dégénérés. On a produit le pape GERBER, le Pdt PAUL DOUMER , Emile DUCLAUX, POMPIDOUX, SHEILA, Et beaucoup d’entre nous,les anciens comme ma mère (89ans) voient très mal le développement des grands axes, doublement du tunnel du Lioran (un des premiers plus longs d’Europe en son temps): Trop de touristes. Mais là, eux, ils généralisent.

    Tu dis:
    «Un policier il a quand même une arme, tu as admis qu’il tutoie facilement sans réciprocité; dans le dialogue en toute bonne foi .deux hommes discutent l’un est armé ,l’autre pas , qui a le beau rôle ? c’est incidieux ces trucs là, même s’il n'y a pas intention de dominer »
    - Non, là tu te trompes, ma chère amie. Ce n’est pas l’arme qui lui confère la domination mais l’autorité de l’état qui lui a délégué ses pouvoirs. Lorsqu’un flic interroge un mino, il ne pose pas son pétard sur la table ou ne le lui met pas sous le nez. Je veux bien que tu dises, la tenue, oui, là,OK.

    Tu dis:
    «Ce flic..Lui ménage-t-on du temps pour participer à des réunions de quartier au lieu de distribuer quelques mots paternalistes aux d’jeun » - Ah ! Non et je vais te faire bondir. Le policier n’est pas une assistante sociale. Nous intervenons quand le mal est fait. Nous sommes des pompiers. Tu sais (tiens toi bien car là tu vas sauter au lustre) depuis mai 68 il y a un état d’angélisme qui s’est instauré en Europe. Notamment dans les milieux éducateurs, profs, magistrats, les journalistes... Les bons ce sont les djeunes, les méchants les flics. Je ne généralise pas, je constate.
    Je vais te conter un fait de l’époque des émeutes en 2005. Reportage TF1. LYON.
    Quartier de LA DUCHERE « Chicago ». L’équipe de journaliste interroge dans un bar une bande de jeunes «ouai!!Ils font rien que de nous embêter! nagnagna". "Ah!bon!Eh! bien on va les filmer". Vers minuit,les journalistes se planquent derrière un buisson en face du bar. Les Djeunes se mettent au milieu de la rue et discutent haut et fort. Ce qui doit arriver, arrive. On téléphone aux flics qui se pointent. Bien sur les djeunes font les gentils devant la télé. "faut pas vous énerver msieur le policier. On fait rien que parler gentiment, tout ça, voilààà!". Et de fil en banderille, le ton monte chez les flics qui ne se savent pas filmés. On entend un flic qui dit «tu veux aller dans le transfo?" Flic puni. Ce que les journalistes n’ont pas dit, et que tout le quartier sait, c’est qu’un des djeunes a dit à un des policiers qui fait le la chémio, « vous êtes malades, m'sieur vous allez bientôt mourir m'sieur". C’est honnête ça ?

    Tu dis:
    «Que faire ? éduquer les jeunes pour leur faire comprendre certaines règles indispensables et peut-être provisoires, pour vivre en société, éduquer les policiers». - Tu auras beau faire toutes les leçons aux flics, qui ont je te le jure une très bonne volonté. Mais à chaque fois que tu croises un gamin de là bas. Il te crache aux pieds. Idem dès qu’il voit une voiture de police.

    Tu dis:
    "Vous ne voulez plus qu’on vous tutoie bon c’est possible, vous préféreriez avoir le droit de vote plutôt que du marbre dans vos escaliers? D’accord on va faire une pétition ensemble dans ce sens, voulez-vous qu’on organise une rencontre de foot ensemble ? , d’accord, une sortie, un voyage, Pourquoi ne pas faire des petits trous dans les murs qui nous séparent" - Attends, Micheline, ça c’est de l’angélisme pur et dur. Tu ne vas pas faire faire du foot à un gamin qui gagne en une journée plus que ne gagne un flic en un mois, rien qu'à surveiller si les flics arrivent pour faciliter le trafic de came.
    Les jeunes de bonne volonté qui rentrent dans la police sont victimes des railleries et des vexations des habitants. Quand ils ne vendent pas leur arme de services à des potes. Ce n’est pas de la généralisation ça. j'ai des cas précis.
    Micheline. Faut avoir les pieds sur terre. Tu vis dans un autre monde, Micheline. Le quartier n'est pas un long fleuve tranquille.

    Tu dis :
    «Essayons d’être un peu clairvoyants et de travailler à la tolérance sinon à la fraternité entre les hommes quand tant d’intérêts économiques les divisent».
    - Alors toi, tu es pour le nivellement par la base. Pour toi, ce sont les lois,les autochtones, et les coutumes qui doivent s’adapter aux minorités arrivantes?
    C’est trop fort! Moi je ne vois pas à quel titre un état doit changer ses lois pour s'adapter aux délinquants. Tu vas pas mettre le voile pour plaire à ta voisine? Non?

    Tu dis:
    «J’ai un policier dans ma famille, en retraite et nous entendons très bien. Il ne raconte pas ses aventures». - Dommage, il fait ce qu’il veut. Mais l’as-tu écouté un jour où il t’a parlé? L’as-tu questionné ? Demande lui son avis et laisses le parler. Demandes lui si j’ai tord.

    Micheline, ça m’a fait plaisir de parler avec toi.
    Surtout que tu me laisses parler sans m’interrompre.
    Bon, je me doute que demain, tu vas m’en remettre une couche. Mais fais le stp sur ma messagerie. Ca prendra moins de place sur mon blog. OK?

    Tu me fais penser ma mère, ancienne fonctionnaire, presque ton âge. Elle rouspète aussi, mais n’a pas connu la banlieue.
    Sur ce, je t’embrasse.
    Tu ne m’en veux pas au moins d’avoir été un peu réaliste.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  19. Oulalala !!! Elle était lancée Micheline .
    J'aurais trop à dire , tout n'est pas vrai et tout n'est pas faux ! J'ajouterais seulement que le manque d'éducation et la politesse nuit gravement à notre société !
    Je suis effarée de voir comme on passe de "vaches" aux "policiers" !
    A plus tard

    RépondreSupprimer
  20. Pauvres vaches! Ou vont-elles se promener? Quel horreur!
    Jolies photos! Sont-elles à toi?
    Je prépare la note mais elle n'est pas encore prête! :)
    Bonsoirée! Bises

    RépondreSupprimer
  21. Bonsoir khate. et merci pour tes trop rares passages.

    Oui, la micheline était lancée, comme une locomotive
    Pour le problème de société tu as compris. Pour ce qui est du passage de flic à vache (très drôle) il faut lire mon blogg depuis septembre. Micheline est une personne d'une grande culture et qui n'aime pas que l'on fasse des généralités. pourtant, parfois, on est bien oblogé. Quoiqu'il en soit, je garde pour elle toute mon affection.

    Si tu veux parler de ces bloggs, je t'ai donné mon email. Mais je n'ai pas le tien.

    A plus tard khate.

    vincent

    RépondreSupprimer
  22. la première photo est tirée de wikipedia l'autre c'est une photo de mon fils, des vaches du cantal, Les SALERS.

    RépondreSupprimer
  23. Je suis vraiment de tout coeur avec toi!! Aveyronnaise, campagnarde, je suis depuis le Québec (où je vis pour cette année scolaire) cet épisode qui m'a passionné parce qu'il alimente le début de mon sujet de mémoire de maîtrise!!
    Juste une remarque: la campagne est-ce que c'est vraiment un espace public qui appartient à tout le monde? Elle est quand meme privée et appartient aussi à ceux qui s'en occupent, façonnent des paysages pour que ces chers citadins viennent prendre leur bouffée d'oxygène et leur bain de "pittoresque", d'"authentique" alors laisser leur un peu de liberté pour qu'ils continuent, ils sont déjà en train de disparaître! Raler plutôt contre ceux qui polluent! Sinon nous campagnards, contraints de vivre en ville pour nos études, est-ce qu'on porte plainte pour les automobilistes polluants et tout aussi bruyants? non? parce qu'on sait que ça fait partie de la vie en ville. Eh bien le bruit des cloches des vaches, les odeurs de fumier quelques fois, le bruit des tracteurs et les cloches de l'église font partie intégrante de la vie campagnarde, ce sont les repères de gens depuis des générations!!!! Et les nouvelles générations ont bien l'intention de faire perdurer tout ça!!

    RépondreSupprimer
  24. salut :
    Je viens donc visiter ton qui est plus que sympa. même très. Aussi je vais me Linker dessus.
    Ton aveyron, tu parle si je connais. Je suis du cantal, le département "jumeau". Espaillon, Estaing, Milhau, Conques, La couvertoirade.
    C'est drôle que nous ayons fait un même billet sur le même sujet au même moment ou pratiquement. Faut dire que c'est révoltant, cette décision.
    Nous sommes d'accord. La montagne appartient aux paysans, aux propriétaires et aux résidents, lorsqu'ils ne la saccagent pas.
    Des piétons ça ne fait pas de dégâts au sol mais des motos, quads et des 4X4, je t'assure que si. Lorsqu'ils ont creusé des ornières trop profondes et qu'ils ne peuvent plus passer sans salir leurs engins, ils passent à côté et élargissent les marques. Et il y en a même qui prennent des raccourcis par rapport aux virages des précédents. c'est pas possible de continuer a dégrader la nature comme ça. Je connais des pans de forêts où à cause des motos cross, lorsqu'il pleut la terre descent sur des centaines de mètres.

    RépondreSupprimer
  25. Je suis d'accord avec toi. moi meme étant cavalière, combien de fois nos chevaux ont manqué de se tordre une jambe dans les ornières, creusées d'abord par les motos, puis accentuées par l'eau qui ravine!
    mais ce qui m'insurge le plus c'est cette mentalité de croire que l'espace rural est public et que l'on peut tout se permettre!! Y compris de gêner les agriculteurs dans l'exercice de leur profession, surtout quand ils sont raisonnés! Mais avec tous ces MRS PAS CONTENTS on va vers la mort des quelques petits agriculteurs qui restent et nous permettent encore de bien manger, respirer de l'air pur et avoir de beaux paysages. C'est la voie royale pour que les gros imposent leur mode de développement: plus de vaches dehors, que des veaux en batterie et des vaches en stabu, plus de méthodes raisonnées et douces, que des gros tracteurs qui tassent le sol et polluent!!
    Ca me révolte!!

    RépondreSupprimer
  26. oulala! comme je suis d'accord avec toi, ma grande!!!
    les stabus, et les champs de maïs aussi ça me gonfle.
    les stabus par ce que ca pollue un max et qu'on coupe les cornes à nos Salers et le maïs parce que ça boit trop d'eau parce qu'il n'y aura plus que ça bientot. on a m^me trouvé que l'on peu faire des sac plastiques avec, alors y en a qui ne vont pas se priver.
    Tu me plais toi!!!

    RépondreSupprimer

vos commentaires seront désormais lu avant d'être publiés sur ce site, merci de votre patience !

Vince "Africantal"