14 mars 2007

Un village Beaujolais

Cliquez ici, Vivaldi va vous accompagner




Depuis que vous me connaissez, vous devez vous demander, surtout mes habitués, où je demeure, car je le reconnais je suis resté vague sur la localisation de mon village.



Vous le savez, je suis originaire du cantal, mais les aléas de la vie professionnelle de mon épouse et la mienne nous ont conduit dans le Rhône.


Et ce département nous ayant plu, nous avons décidé d'élire domicile à Alix petit village du sud beaujolais de 702 habitants situé à 284 mètres d'altitude. Je signale à ceux qui ne connaîtraient qu'un seul Alix, celui de la bande dessinée, ce prénom et le 117 ème prénom le plus porté en France, pas mal!! Certains membres (éloignés) de ma propre famille pourtant du cantal, ont porté ce prénom.

Le principal employeur d'Alix est la Maison de convalescence et de repos du Val d'Azergues. Cet établissement qui se voit de tous côtés de la commune existe depuis de nombreuses années. Son activité avait pris de l'importance de l'épidémie du SIDA qui avait provoqué un accroissement de ses pensionnaires dans l'unité de soins palliatifs.



Cette unité a été déplacée dans une autre établissement de LYON. Avant son départ, vous me pardonnerez cette considération, on mourrait plus qu'on ne naissait à Alix. C'est toujours vrai dans le sens où il ne naît plus grand monde dans les villages.



Cette Commune qui fait partie du "Beaujolais des Pierres Dorées est dépourvue de commerce outre un café dépôt de pain ne comporte guère d'attrait si ce ne sont des sentiers de randonnées ses vignes et son lavoir à impluvium.




Il reste une partie du Château féodal de Marzé (ferme)


2 tours rondes (4 à l'origine), fenêtres à meneaux, poterne ornée d'un écusson seigneurial. La seigneurie de Marzé est citée en 1040. Faisait partie de la paroisse de Marcy-sur-Anse avant la Révolution.

La seigneurie d'Alix aurait été fondée au 8ème à proximité d'un prieuré d'hommes, ordre de Saint-Benoît, relevant de l'abbaye de Savigny.


Collégiale 18ème : inscription à Louis XV, bienfaiteur de l'église, stalles, sculptures 18ème.
Ancienne chapelle conventuelle du prieuré de bénédictines d'époque classique : façades et toitures (sauf façade ouest et choeur moderne), fronton triangulaire, rotonde centrale et partie ancienne de la nef (IMH).

On note dans l'histoire en 1793, le massacre des transfuges lyonnais.

Puis le cardinal Fesch oncle de Bonaparte est de passage dans l'abbatiale d'Alix dont Nicole de cressia est la supérieure. Cet établissement reçoit à cette époque les filles de familles. Ces dernière ont l'autorisation de sortir de la "pension" et vont à des rendez vous galants sur le "chemin des dames " ou au "pont des soupirs" le bien nommé qui existent encore.

Une autre "gloire" de passage : l'écrivain-bandit Pierre François Lacenaire, né le 20 décembre en 1800 à Francheville près de Lyon (Rhône), mort le 9 janvier 1836 à Paris, était, un petit romantique, un « malfrat lettré » et célèbre criminel français.




Mais je serais bien injuste si je ne nommais pas dans les célébrités d'ALIX le restaurant "le vieux moulin" qui fait la gloire du village. www.egb.association.free.fr/menbre/VMoulin/photos. On y déguste des savoureuses cuisses de grenouilles qui sont connues jusqu'en région parisienne. j'en bave d'envie.

10 mars 2007

Africa

J'aimais bien cette chanson qui fut, si mes souvenirs sont bons (mais je n'en doute pas !) un "top" dans les années 80...

Le site de la chanteuse



[Remarque : il faut appuyer plusieurs fois de suite sur les touches virtuelles du lecteur de musique pour écouter la chanson (vous aurez un morceau seulement si vous êtes nombreux à l'écouter dans le même instant).]



Je suis amoureuse d'une terre sauvage
Un sorcier vaudou m'a peint le visage
Son gri-gri me suit au son des tam-tams
Parfum de magie sur ma peau blanche de femme

{Refrain:}
Africa
J'ai envie de danser comme toi
De m'offrir à ta loi
Africa
De bouger à me faire mal de toi
Et d'obéir à ta voix
Africa

Je danse pieds nus sous un soleil rouge
Les dieux à genoux ont le cœur qui bouge
Le feu de mon corps devient un rebelle
Le cri des gourous a déchiré le ciel

{au Refrain}

Dangereuse et sensuelle, sous ta pluie sucrée
Panthère ou gazelle je me suis couchée
Au creux de tes griffes je suis revenue
A l'ombre des cases je ferai ma tribu

Africa
J'ai envie de danser comme toi
Et d'obéir à ta loi
Africa, Africa

Je suis amoureuse d'une terre sauvage
Un sorcier vaudou m'a peint le visage
Son gri-gri me suit au son des tambours
Parfum de folie, magie de l'amour

Paroles: JM Bériat. Musique: JP Goussaud 1982
© 1982 Disque Flarenash

08 mars 2007

Mes huiles, suite

Suivez la musique langoureuse de la flûte et laissez vous guidez sur ce continent.
WELLCOM TO AFRICA.




Voilà, une fois que vous aurez vu ces deux toiles, vous aurez vu presque tous mes tableaux.


La petite fille qui mange du riz avec ses doigts, elle m'a permis de remporter un prix à une exposition dans la Loire. C'était la première fois que j'exposais. Faut dire que je présentais aussi une panthère allongée sur le dos. Superbe et que mon fils aîné m'a scotché pour la mettre chez lui et un petit Zulu magnifique. Bingo, j'ai eu le troisième prix.


C'est une petite Peul du Cameroun. Aïssatou, elle s'appelle. Mignonne, non? Elle a beaucoup plu, comme la panthère. Ce qu'elle est devenue? Vous me remuez le couteau dans le playe comme dit Birkin. Eh! oui, on me l'a taxé, c'est ma fille cette fois.


Elle c'est pas sa maman. Non s'est aussi une Peul mais du Mali. Les Peuls ce sont des gens qui vivent au centre de l'Afrique subsaharienne. Ils viennent de l'est de ce continent. Ils étaient de souche Nilotique à l'origine. Certains en ont gardé cette couleur cuivrée, les traits fins, et la prestance. Me demandez pas son nom, j'en sais rien. Ils ne mettent pas les noms sur tous les bouquins.


Par contre, personne n'en veut. C'est vrais que quand on met un tableau de femme mûre dans son salon, en principe, c'est une grand douairière de tante, sa glorieuse mémé, une trisaïeule courtisée......Mais une Peul!!!! "Y à pas de cadre........, ça va pas avec mes rideaux.............., ça jurerais avec ma tapisserie..............c'est trop cher......."" j't'en foutrais!, racistes! Je dis pas ça pour vous, mais pour les badaïres qui trouvent toujours un motif pour ne pas l'acheter.

05 mars 2007

Afrique humide



D'étranges lianes s'enroulent comme des serpents
Sur son corps abandonné, brûlé par le soleil
Et pourtant il reste assez de larmes et de vent
Pour faire supposer que sa peau est bleue de ciel

Dans un plissé de soie sauvage qui se déroule
La pluie des automnes libère la fraîcheur évaporée
Jusqu'aux souffles de sa bouche d'où s'écoulent
Des rivières chaudes comme un bras déplié

Des nuages de perles entourent son cou brun
Pour les soirs étouffantss des pleines lunes
Les flammes dansent sur un voile de satin
Qui flotte au bord assourdissant des lagunes

Les cris fauves se mèlent aux graves murmures
Qui s'élèvent dans sa gorge immense
Perturbant le calme des rives, le repos des blessures
Et qui s'apaisent aux flèches ajourées et denses

Des couronnes indicibles parent son règne
Ses cheveux ruissellent dans l'aurore naïve
Sombres en feuillage des forêts où baignent
Les danseurs exténués que l'eau ravive

Le tremblement de ses hanches minces et douces
Suit l'empreinte du vent dans les sables pièges
Et les mains qui s'y posent en cicatrices rousses
Aplanissent tous les effets des sortilèges

Ses ongles sont des griffes qui savent déchirer
Aussi cruellement que des épines ou des crocs
Aucun étranger ne peut en triompher
Elle est superbe en baobab ou en roseau

A l'instar d'une femme sans identité
Ses sourires sont parfois timides
Et sa silhouette répand l'odeur boisée
Des corps tantôt secs, tantôt humides

Comme des amants furtifs ou éphémères
Les hommes vagabondent en nomades
Sur son ventre blond sans frontière
Car Afrique est un monde promenade

Les rayures de sa robe zèbrent les espaces
Entaillés par des brumes ultramarines
O Afrique humide, théâtre d'un palace
Telle une femme aux amours divines
Afrique humide
© Wictoria, extrait de CLEFS PROVIDENTIELLES, 1982

Illustration de Sienne

02 mars 2007

Coup de coeur

Voua aimez la poesie ? Vous connaissez le Slam ?
C'est un mélande harmonieux de Rap, de poesie et hip-hop.
Quoi ça ne vous tente pas ! Ecoutez et forgez vous une oppinion sur ce style musical.
extrait de l'album de "Grand Corps Malade"

Mes huiles

Bonjour !!

Voilà quelques jours que je semblais

Eh bien! Détrompez vous. Faisant une courte halte à MARRAKECH, je vais vous faire profiter de ma dernière composition artistique. Elle n'est pas tout à fait terminée mais ça ne devrait pas traîner mais elle fait quand même de l'effet.

J'ai découvert une beauté africaine en lisant les deux tomes de la passionnante odyssée pédestre de Sonia et Alexandre POUSSIN, dont je vous ai conté les mésaventures lors de leur traversées du grand rift.
Ce couple, je le trouve adorable. Et surtout très courageux. Faut voire et lire ce qu'il a enduré, ce couple. Même des cailloux en éthiopie. Il a même fait fuir un groupe de liions que faisaient la sieste sous un buisson. Rien qu'en gueulant un bon coup et en fonçant sur eux. Balaise!!! J'ajoute qu'un guide armé était avec eux. Mais quand même.
J'avais fait un billet le 11 septembre (tien! comme c'est drôle!) 2006 intitulé "Deux poussins sur les traces de Lucy". j'avais vu tous les épisodes de leurs tribulations à la télé en 2004 et j'avais ensuite acheté leur double DVD. Puis emballé j'ai courus acheter leur livre en deux tomes.
Je ne vais pas vous relater leur voyage. Allez plutôt voir ce que j'en dis le 11 septembre 2006. rassurez vous j'en dis du bien, et même, je leur fais de la pub (gratos) quand je le peux.
Lisant donc leur livre, je suis tombé en extase devant une beauté africaine. Mââââgnifique!!.
Prenant mon courage à deux mains, j'ai envoyé un message à Alexandre POUSSIN pour lui demander l'autorisation de reproduire ses photos sur toile. très rapidement et avec sa grande gentillesse, et sa grande simplicité habituelles, il m'y autorisé.
Et voilà le travail!! Bon! c'est vrai! il n'est pas ressemblant. mais j'ai pas fais les beaux arts, moi!
J'ai même jamais pris de cours de dessins!!!!! Alors un peu de souplesse que diable!!!


Si tu viens voir mon blog, Alex, je te remercie pour cette autorisation qui m'a permis de m'exprimer dans un portait que je tenais à faire, mais pas dans n'importe conditions.

Je sais ce que Sonia et Alexandre ont endurés pour leur piquer une parcelle de leur gloire. pour en savoir plus sur eux faites http://africatrek.com et frissonnez avec eux.

Encore merci à eux.