30 janvier 2007

1 - Le Maroc Impérial - RABAT - MOULAY IDRISS

Salam Alekoum !

Non! Ne partez pas!
Si vous me découvrez, sachez que je ne suis pas un intégriste, que je cherche à vous convertir à l'islam qui n'est pas ma religion. Non! Restez avec nous et partagez ma passion pour un pays.


Il y a longtemps que je voulais vous faire profiter de ce voyage que j'ai fait au début du mois d'octobre 2004. 60 ans environ, après mon père qui remontait du Congo Belge pour rejoindre la France avec l'Armée d'Afrique.

Si certains d'entre vous sont d'origine marocaine, et j'en connais au moins un, ne me jugez pas mal si j'ai commis quelques erreurs ou plaisanté sur des sujets sensibles. J'aime ce pays, ses gens, ses paysages, ses villes, ses monuments. Sa culture.

Ce pays est le Maroc. bien sûr tout le monde le connaît. Pour ces photos de vacances ramenées pas la famille, les cartes postales du bureau. Ou même le gentil épicier du coin de la rue qui vous vend des raisins frais ou une bouteille de vin (ou n'importe quoi d'autre) à minuit le 15 août, toujours le sourire aux lèvres et un bonjour, un au revoir. Mais rien ne vaut le Maroc, le vrai, le chaud, le poussiéreux, "le senteux", le chaleureux, le gourmand et accueillant pays des dattes et de la pastilla, du thé à la menthe et des tajines sucré-salé.


Lorsque nous aurons terminé ce merveilleux périple, que vous aurez admiré les détails des monuments de ce pays enchanteur, et que votre patron vous dira "Tu as fait un travail d'arabe". vous lui direz: Merci.

Voyage à bord de la confortable compagnie ROYAL AIR MAROC et ses gentilles hôtesses, cent fois plus agréables que celles de KLM. Atterrissage après un survol de la belle Espagne roussie par l'été précédent et passage au dessus des plages atlantiques de ce Royal pays. Notre voyage commence à CASA la blanche. Dépaysement presque zéro.


Notre guide sera le gentil Mohamed de Zagora (le sud du sud) où il exploite une palmeraie. C'est un Gnaoua (prononcer GN comme dans GNOU) . Il nous accueille à l'aéroport, vêtu d'une jellaba blanche à discrêtes rayures bleues ciel et équipé d'un large sourire qu'il ne quitera jamais. Il agrémentera ses commentaires d'histoires drôles dont l'acteur est souvent un berbère

Cette ville offre quelques intérêts dans le quartier de la grande poste et la place mohamed V, le palais de justice, l'ambassade de France et sa statue du Mal Lyautey. Je ne vous montrerai pas les photos que j'ai "prises" ayant oublié de mettre une pellicule à l'intérieur de l'appareil. Ca vous fait rire? Moi, pas. Heureusement que ma femme avait d'autres centres d'intérêt et a pu faire quelques clichés au début de cette première étape.



Ce qu'il faut savoir sur le Maroc, c'est que les mosquées anciennes sont interdites de visites pour les non croyants.

Je vous sens outrés. N'autorisons nous pas les visites des cathédrales aux fidèles des autres religions? Bien sûr.

Mais savez vous à qui nous devons cette interdiction? Non! Pas aux redoutables barbus du FIS ou autres intégristes. c'est à ce brave, je pèse mes mots Mal LYAUTEY qui a voulu que les colons n'importunent pas les autochtones durant leur recueillement. Gentil? Non?





Celle-ci vous la connaissez. La grande moquée Hassan II, construite par notre Bouygues national. Un chef d'oeuvre de l'art contemporain: Un minaret de 200 mètres de haut diffuse un rayon laser à 40 km de de portée. Elle peut contenir 25 000 fidèles et son esplanade 80 000. Son toit mobile peut s'ouvrir pour laisser les fidèles contempler le ciel étoilé. Je vous conseille sa visite. Comme disent certains: un grand moment d'humilité.




Ci dessus la mosquée du palais Royal. Ne se visite bien sur pas.




Ci-dessus et ci-dessous l'entrée du palais Royal, gardée par l'armée Royale, la Gendarmerie Royale et la Garde Royale, bien sûr. Vous allez me dire que je m'en fiche royalement. Hé bien non! Tout est Royal au Maroc. Même la misère est royale.



Ci dessous l'entrée de la salle du conseil Royal.




Situé en surplomb de l'oued Bou Regreg le Royal mausolée de Mohammed V, une merveille de l'art alaouite qui renferme également la tombe d'Hassan II.



Elle est royalement gardée par la garde Royale à cheval.




La tour Hassan (rien à voir avec le précédent) lui fait face. Il s'agit du minaret de la mosquée Yacoub el Mansour (le magnifique) qui avait fait bâtir la plus grande mosquée d'occident musulman. A ses pied, se ne sont pas des colonnes de buren mais les vestiges des piliers de l'édifice.





Ne pas manquer visiter les jardins et la casbah des Oudayas. Vous goûterez un thé à la menthe brûlant accompagné de savoureux gâteaux huileux et sucrés à souhait. Le tout en contemplant le paresseux Oued Bou-Regreg qui sépare RABAT la sucrée, de sa voisine RABAT-SALE.





En sortant, n'oubliez pas de visiter la médina, aux ruelles escarpées et aux façades peintes en blanc et bleu agrémentées de Bougainvillées luxuriantes.




Il faut partir. Le sud est encore loin. Nous effleurons kénitra, l'ancienne Port Lyautey, Sidi Kacem et faisons une pose "Histoire" à VOLUBILIS. Cette ville romaine a été fondée un 25 avant JC.par le roi JUBA II. Il en fit la capitale de la Maurétanie (j'ai pas dit Mauritanie).

Lorsque l'islam parvint dans cette province romaine, la Maurétanie tingitane, le souverain Idriss 1er en fit sa capitale Oualili (lauriers roses). Elle doit sa ruine au terrible tremblement de terre de Lisbone (1755) puis aux pillages destinés à la construction de plusieurs villes de la région.




On peut y admirer les ruines de bains, thermes... Mais surtout de magnifique mosaïques. Ci-dessus un réservoir pour les produits de la mer.






Et surtout le formidable arc de triomphe de Caracalla



Approchez vous, je vais vous faire une confidence. N'ayez pas peur. Approchez, mais écartez les enfants. Vous voyez cet innocent guide local. Il vous a précédé dans la visite et vous attend, assis sur un bloc de pierre lambda. Il va désigner une touriste à qui il va demander de s'asseoir à califourchon à sa droite sur la pierre. Puis à un touriste à qui il va demander la même chose, mais il va lui demander de se mettre à sa gauche. Puis il va se lever et comble de l'horreur, monsieur le touriste constate qu'il a, entre les jambe une gigantesque représentation d'un sexe mâle. Vous l'entrevoyez sous le fondement du guide. Pardonnez moi cet égarement. Il n'a pour but que de vous prévenir.





Si vous êtes français ce même guide vous désignera la propriété où Michel JOBERT un ancien ministre a grandi.

Encore quelques kilomètres de bus et nous faisons une courte halte en surplomb de la ville sainte de MOULAY IDRISS. Elle abrite la sépulture du premier roi de Maroc, Idriss 1er . Elle est la ville la plus sacrée du Maroc. jadis interdites aux non musulmans, les étrangers y sont interdits près des lieux saint mais il leur est toujours interdit d'y passer la nuit.


Beaucoup de ses édifices ont été érigés à l'aide d'éléments prélevés sur VOLUBILIS sous le règne de MOULAY Ismaïl, le Louis VIX local dont nous aurons l'occasion de reparler lors de notre prochaines étape à MEKNES le VERSAILLES de l'orgueilleux sultan .


Tout à l'heure nous allons déjeuner dans un restaurant de MEKNES. Ne vous goinffrez pas. L'après midi sera chargée, en émotions surtout.

11 commentaires:

  1. Et bien quelle visite ! L'histoire ne dit pas l'impression de LA touriste qui s'est assise sur la pierre ? Elle était contente (rires) ?

    RépondreSupprimer
  2. Sacré véro!
    Elle était rouge de honte. et riait jaune.

    RépondreSupprimer
  3. Belle visite, j'aime les portes , les mosaïques , les gateaux au miel.
    je retiens la leçon pour la pierre si un jour j'y vais....

    aujourd'hui je n'ai pas pu rentrer sur le blog a Wictotia, Blogger fait des siennes sans doutes..

    bises

    RépondreSupprimer
  4. Je ne savais pas que Michel Jobert avait grandi , je l'ai toujours vu petit !
    Je plaisante bien sûr !
    Je connais tous ces endroits et tu en parles magnifiquement .

    RépondreSupprimer
  5. Salut Khate!!!!!!
    Une grande nouvelle!!! tu es de retour pour de bon? Si c'est vrai c'est une bonne nouvelle.
    Je ne me doutais pas que ce commentaire serait de toi. En fait Je n'avais pas voulu le faire moi même de peur qu'il ne soit pas compris.Mais tu n'es pas la seule à le voir petit. Je ne me souviens plus comment l'appelais coluche.
    ravi de ton passage. A plus

    RépondreSupprimer
  6. je n'ai pas fait, l'impérial, intéressant donc de la suivre à travers tes récits et images, et cette photo des marches, fantastique!

    RépondreSupprimer
  7. merci pour ta visite. et pour ton reportage aussi.
    a bientôt julie

    RépondreSupprimer
  8. salu je sui tombé par hasar sur ton blog
    c t juste pour te dire que je vie a volubilis et tu a vraiment de la chance d'avoir pu visité cette endroi du maroc
    c vraiment magnifique
    voila bye

    RépondreSupprimer
  9. merci anonyme. Tu aurais du signer. Ca m'aurait fait plaisir. merci pour ton passage. A plus

    RépondreSupprimer
  10. Your blog keeps getting better and better! Your older articles are not as good as newer ones you have a lot more creativity and originality now keep it up!

    RépondreSupprimer
  11. Sorry anonymous but I have no impression that you feel. At the beginning my articles were written with much more feeling than now and were more varied. I learnt to moderate it I feel to crease or offend least readers possible. Thank you for your passage and happy New Year.

    RépondreSupprimer

vos commentaires seront désormais lu avant d'être publiés sur ce site, merci de votre patience !

Vince "Africantal"