25 janvier 2013

Qu'ils arrêtent de nous "Cassez" les pieds.


Il ne vous a pas échappé que Florence Cassez est revenue du Mexique avec tous les "honneurs dus à son rang". Vous ne le saviez pas? Ah bon!!!! je vous l'apprends alors. 
 
Si vous avez une bonne audition comme moi et si vous savez lire, la presse n'a pas mentionné qu'elle avait été innocentée par la cour suprême mexicaine.  On doit donc toujours la considérer comme, allons! disons-le, "présumée innocente". Ce qui ne l'exclue pas de poursuites pour des faits connexes.
- Association de malfaiteurs
- Complicités de crimes
- Non dénonciation de crimes
- Non assistance à personne en danger

Petit rappel historique (sources Wikipédia) 
En octobre 2004, Florence Cassez rencontre par l'intermédiaire de Sébastien, Israel Vallarta Cisneros. Il a reconnu dix enlèvements et un meurtre et est présenté aujourd'hui comme le kidnappeur en chef de la bande des « Zodiaque » (« Los Zodiaco ») et n'est toujours pas jugé pour les faits qui lui sont reprochés. Elle le présente à ses parents lors de leur visite au Mexique. En avril 2005, Florence Cassez se sépare d'Israel Vallarta Cisneros, retourne en France puis revient au Mexique où elle vit chez Israel de septembre à décembre.

Sommes nous assez naïfs pour croire qu'on peut vivre plusieurs mois avec un gangster de cet acabit sans soupçonner l'homme d'agissements "hors normes"?  

On comprend alors pourquoi cette fuite précipitée avec gilets pare-balles et exfiltration en avion. 


Je suis scandalisé par ces honneurs faits à une mise en cause dans des enlèvements: voyage en 747 classe affaire sans escale (4953,73 € rien que ça!!!), déploiement de tapis rouges à l'arrivée; réception dans le pavillon d'honneurs,  escortes de motards;  accueil de ministres (dont un, responsable mais pas coupable) , de préfet, discours présidentiels............. Coucher à l'Hôtel Bristol aux frais de TF1 c'est à dire à nos frais. Pour mémoire :
  • Chambre la moins chère : 730 €/nuit
  • Chambre la plus chère : suite présidentielle, 8 200 €/nuit
  • Demain réception officielle par la grande porte dans le salon des  ambassadeurs. Pas une petite médaille? Non? allez!! Un petit geste!!

                                                 Cassez Hollande !! C'est Maintenant!!
                             
    Qui va payer l'addition? Certainement pas la famille Cassez! Certainement pas Jean-Luc Roméro.



     De plus, on lui suggère à demis mots de demander des dommages et intérêts à l’État Mexicain!!!  Pourquoi pas après tout!  Ca risque rien de demander.
    Mais on rêve!!

    C'est pourquoi je fais acte de repentance au nom du peuple français et  je demande pardon au peuple du Mexique et  surtout aux victimes de ""l’ex-compagnon"" de l'exfiltrée.



    Por eso el acto de arrepentimiento en nombre del pueblo francés y pido disculpas a la gente de México y en especial de las víctimas de "la" ex-novio "," el exfiltrée.


    Honte aux socialistes pour cette mascarade et qui se glorifient d'avoir fait mieux que Sarkozy dans ce rapatriement.  Ca permet peut être de ne pas parler de problèmes plus cruciaux. Si ce  rapatriement avait eu lieu au temps de Sarko, nous aurions entendu les "Sarkasmes"  et les protestations de la gauche, n'en doutons pas.  C'est bien d'avoir la presse de son côté!! 


    Bel exemple pour notre jeunesse. J'attends les réactions de Taubira-les-pâquerettes .


         Quel sort sera réservé à DSK lorsqu'il sera amnistié, ce qui se produira n'en doutons pas? 
     Et les djeun's des cités "séquestrés" à Guantánamo?  Quand ils auront fini leur peine. 

    33 commentaires:

    1. Sara Miller/Aaron de lapin.
      que faites vous là au lieu de participer à la manif de soutien aux minorités homosexuelles?

      Ne vous fatiguez pas à poster sur mon blog.
      Vous avez le privilège d'avoir été cataloguée par moi de SOMBRE CONNASSE, ce qui fait de vous une indésirable.
      Passez votre chemin et allez rouler des pelles aux Berlinoises.
      Tchüss.

      RépondreSupprimer
    2. ET en plus la Berline ne comprend pas l'humour.

      RépondreSupprimer
    3. Ce que je reproche en général c'est la surmédiatisation en général, comme il se doit, sur l'émotion. Et les exemples sont nombreux : Ingrid Bétancourt, les deux journalistes de FR 3, là Florence Cassez... je dois en oublier ... Chaque cas n'est pas comparable à l'autre mais le point commun c'est l'émotion absurde. Mais les médias ne sont pas les seuls responsables. Le public quoiqu'il en dise en est largement responsable. Souvenons-nous des tricoteuses qui attendaient leur verre de sang pendant la Révolution ! Et puis les gens sont complètement lobotomisés. Autant il est ridicule de déplier le tapis rouge devnat Florence Cassez autant il est absurde de lui tomber dessus à bras raccourci, tout comme certains politiques sont ridicules dans leur compétition à revendiquer la réussite dans cette affaire. J'ai rappelé récemment à une personne qui s'abattait sur Cassez ce qu'elle-même avait pu commettre quand elle exerçait son métier d'enseignante. ..... mais le monde est ainsi fait.

      Amitié

      JML.P

      RépondreSupprimer
    4. Tu ne vois pas ce que je veux dire JML

      qu'on parle de CASSEZ, soit!.
      Ce qui ne va pas c'est le fait qu'on lui fasse des ponts d'or alors qu'elle est au moins coupable de complicité avec des tueurs.
      Y a plus de morale.
      si on veut parler d’Ingrid Bétancourt qu'on n'oublie pas qu'elle allait au devant des FARC et qu'elle n'était pas une racaille. Voilà pour répondre à la frappadingue de Berlin.
      salut JM

      RépondreSupprimer
    5. Tu en sais pus que moi ... il y a plein de choses que j'ignore.

      RépondreSupprimer
    6. u vas me dire que Bétancourt c'était une opération médiatique son enlèvement? Allons JM!!
      Tu ne vas pas défendre CASSEZ!

      RépondreSupprimer
    7. Je ne défends pas Cassez... je dis simplement que je suis opposé à la surmédiatisation. Les médias qui s'insugent contre le cas Cassez sont du même niveau que ceux qui nous rebattent les oreilles avec des discours "élogieux".... prêts à la sanctifier, dans les deux cas c'est comme si ces gens-là avaient eu accès au dossier. Je préfère de loin une approche sereine. Je ne dis pas objective ou neutre. Les mêmes emballements nous ont conduit à l'affaire d'Outreau. Car ce n'est pas un "petit" juge qui est responsable de cette affaire c'est la surmédiatisation. C'est la décérébration des individus qui en est la source... Et puis Ménard et boulevard Voltaire sont amusants... Ménard était derrière Bétancourt. Aujourd'hui quand tu lui en parles... il élude le sujet.

      RépondreSupprimer
    8. Florence Cassez, que l’on sache, n’est pas allée au Mexique pour servir les intérêts supérieurs de la Nation… Ses déboires ne sont pas dûes à la France… Son seul fait d’armes aura été de s’envoyer en l’air avec un criminel et de la plus méprisable catégorie encore. En parfaite idiote ou en femelle machiavélique. Au choix.

      RépondreSupprimer
    9. Ah bien tu dois avoir des sources fiables et tenir la chandelle...tu n'as pas d'autre soucis ? Betancourt n'était pas en mission pour la France comme les deux clowns de France 3... JM L

      RépondreSupprimer
    10. D'accord avec JML.P concernant la surmédiatisation de l'affaire Cassez : il faut relativiser et replacer chaque chose à sa place.

      En revanche, pas d'accord concernant Outreau : le petit (trouduc de) juge s'en serait sorti "le cul propre", comme tous les magistrats "coupables", si les médias ne s'en étaient pas mélés !

      RépondreSupprimer
    11. Bonjour Vincent,

      D'abord, je croyais - à tord, je vois - que tu aurais momentanément abandonné ce blog au profit de ta csroisade contre les éoliennes.

      Cette histoire de Mme Cassez est assez curieuse. Comme je n'y connaissait rien, j'ai lu un peu dans Wikipedia. Il n'est pas certain qu'elle soit innocente car deux des kidnappés ont dit l'avoir reconnu à son accent. Je ne sais pas ce qu'il faut en penser...........

      J'ai lu aussi ton coup de gueule au sujet de Aron Levai. Un autre "anonyme", je suppose, tout comme le personnage de "Sara Miller". Ce sont peut-être des salariés payés pour répandre la bonne parole et fustiger tous azimuts. C'est un job comme un autre.

      Porte-toi bien
      Georg

      RépondreSupprimer
    12. Bonsoir, les duetistes
      Mdr ai-je le droit de m’immiscer dans ce nouveau duo? bien sûr je rigole
      J’ai vu et entendu ça oui sur n’importe quelle radio ou chaine de télé que Melle Cassez a été libérée, cette affluence médiatique a de quoi révolter et nous faire hurler, car pendant ce temps on occulte les problèmes sérieux de notre pays. Comme à chaque fois qu’il y a une libération de ce style (prison) c’est un déluge de média et ce qui me hérisse encore plus c’est la bêtise des gens qui sont à l’affut de la moindre information concernant ces sujets futiles, c’est du commerce car grâce à cela les sous remplissent les caisses des médias. Je partage l’avis de Vince car effectivement ce n’est pas pour la gloire de la France qu’elle a été au Mexique et elle en revient libre mais non innocenter (du moins c’est bien ce que j’ai cru comprendre). Oui on a sorti le tapis rouge mais aussi ne pas oublier que ce battage médiatique font que des gens bien intentionnés achètent ses « « œuvres picturales » » perso je n’aime pas, mais je vois que dans ce cas c’est pas la qualité qui prime mais encore le coup de l’émotion…faut bien l’aider. Zut le fait de m’exprimer me mets de nouveau en colère (lol).
      Je stoppe… trop mauvais pour ma santé de m’hérisser de cette façon, alors je vous souhaite une bonne soirée au calme et loin des médias (mdr)
      Mehyt

      RépondreSupprimer
    13. Bonjour Mehyt.
      Je te le fait pas dire.
      ben dis donc!!! C'est un sacré coup de colère qui nous change de tes passages furtifs habituels.
      Mais la P-trolette Berline va bien trouver à redire.
      A plus

      RépondreSupprimer
    14. JMLP.
      Je le redis pour mémoire. je n'ai pas fait un billet sur Ingrid Bétancourt qui était soit dit en passant candidate aux élections présidentielles dans son pays. Elle a été enlevée alors qu'elle se rendait au contact de FARC et sans arme.
      Et sa démarche, si elle n'était pas désintéressée n'en demeurait pas moins très courageuse.

      Je connais qq'1 qui va dire que c'était médiatique... ;o))

      Quand aux infirmières Bulgares je n'ai pas entendu dire qu'elles soient parties en Lybie pour augmenter les effectifs du harem du guide Muhammad.

      Bien sur je ne discute pas de la fraicheur du maquillage de la CASSEZ mais des faits pour lesquelles elle a été arrêtée, avant la vidéo de la police mexicaine, bien sur.

      Même si la police du Mexique n'a pas une réputation de grande démocrate je ne pense pas qu'elle aille jusqu'à extraire un péquin lambda du domaine public pour l'incriminer dans une affaire quelconque...

      Avant de poster ce billet sur cette passionaria-Hollande-Rothweilaise, je me suis livré à des recherches internet. Je suis tombé sur une "étude" assez détaillée sur l'affaire CASSEZ sur wikipédia.
      Je ne dis pas que WIKI est sujet à dogmes mais le texte est un des plus long que j'ai jamais vu sur le site.
      Je vous engage à y jeter un œil.

      RépondreSupprimer
    15. Dac Pierrot.
      Et sur le petit président médiatique, que nous dis tu?

      RépondreSupprimer
    16. Georg.
      Tu as tout compris.
      Et justement je prépare un billet sur
      Aaron et Sara qui sont sans nul doute les fruits d'une partouse entre Andreas Baader, Gudrun Ensslin, Gudrun Ensslin, Ulrike Meinhof, Horst Mahler, Peter Homann, Brigitte Asdonk dans les années assombries par la tristement célèbre Rote Armee Fraktion.

      Ils veulent de nous formater à leur image.

      Le célèbre psychanalyste du PS Emmanuel Valls a dit à quelques chose près très récemment "les terroristes n'ont pas connu le bénéfice de l'autorité paternelle".

      Ce qui est certain c'est que si ces deux maîtres penseurs avaient eu des parents homos (ils défendent cette cause) ils ne seraient pas là à en.....r les mouches.
      Merci pour ton commentaire Georg.

      RépondreSupprimer
    17. Vince

      Il y a quand même un paradoxe dans la manière dont tu traites le cas Cassez... Dans ton approche il ne faut pas du tout en parler sinon c'est déjà lui faire trop d'honneur ... Moi-même je n'en ai pas parlé outre-mesure sur mon blog. Trois lignes en concluant qu'il y avait un temps médiatique et un temps judiciaire. J'ai suivi autant que faire se peut le traitement médiatique dans le but d'essayer de le décrypter ... en fait il y avait 80% d'émotion et 20 % d'information. Demain ceux qui ont adulé Cassez seront ceux qui la jetteront aux chiens. Car l'émotion est versatile.... Et puis j'en reviens à mon image des tricoteuses sous la révolution.

      Je vais à répondre à Pierrot sur l'affaire d'Outreau : ma remarque s'appuie sur mon passé professionnel et les expériences que j'ai traversés à l'époque de l'affaire Dutroux et des conséquences qu'il y a eues en France. Conséquences au caractère collectif et hystérique .... dans les années qui avaient précédé les viols d'enfants, plus généralement les violences et les atteintes sexuelles sur les enfants passaient allègrement à la trappe. je me souviens de mes débuts j'avais traité une affaire d'infanticide en Haute-Loire et j'avais témoigné devant la cour d'assises comme DE. Certaines personnes m'avaient reproché d'avoir posé les yeux sur cette affaire... quelques années plus tard il fallait se jeter sur tout et n'importe quoi ! Commandant d'unité, le local d'accueil ne désemplissait pas le Dimanche soir et le Lundi matin.... Une véritable hystérie collective s'était emparée de la population et des médias... le moindre père divorcé était un pédophile en puissance ! De la folie pure ! Un jour j'avais une conversation avec la magistrate du Parquet en charge de ces affaires et celle-ci m'avait dit : "Un jour il y aura une méga connerie, un emballement judiciaire incontrôlé..." Cela a été l'affaire d'Outreau. Mais il y en a eu d'autres dont personne n'a parlé... Le juge d'instruction a été massacré en commission d'enquête parlementaire. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il a été une victime expiatoire... non ... mais la société s'est bien défaussée. On a oublié de parler de l'inconsistance de son entourage professionnel, l'incompétence de certains avocats, de l'absence de jugement rationnel de la chambre d'accusation qui n'a pas exercé le pouvoir qu'elle a : le contrôle. Il a fallu Franck Berton (encore lui ... c'est celui de Cassez MDR)pour soulever le couvercle.Mais là aussi pour avoir été victimes d'un système judiciaire (j'englobe les avocats)on a fait des accusés initiaux des innocents si j'ose dire "aux mains pleines". Certains (pas tous loin s'en faut) ont été poursuivis pour des faits de violences sur leurs enfants ... C'est curieux quand même ! et Vince ça ce n'est pas dans Wikipedia ... C'est comme l'affaire Grégory.... il n'y a pas eu que le petit juge .... il y a eu le capitaine Sesmat que j'ai eu l'occasion de croiser plus tard et avec lequel j'ai parlé, des magistrats nuls, d'autres très compétents, des enquêteurs désespérés par la tournure des événements. des journalistes qui tournaient la cuillère. Et pour une fois de bons avocats mais eux-mêmes ne savaient plus où ils habitaient. Là aussi la folie pure ....

      JML.P.

      RépondreSupprimer
    18. Tout à fait JM.
      On en parle surtout pour la CASSER ensuite on n'en parle plus.
      Dans cette démarche l'assassin des soldats français et des israélites dans la région toulousaine.
      Qu'on ne nous fasse plus voir sa chetron de caillerat quand on évoque les faits.

      J'ai passé la commission à Pierrot.

      RépondreSupprimer
    19. Oho dieser Schlaumeier Georg, scheint kein waschechter Berliner zu sein und nicht viel Fantasie zu besitzen.

      Vous etes un club de bouseux alors vos logorrhées font rire et notez je crois bien que caillera ne prend pas de t.

      Si vous faites un billet sur moi n´oubliez pas mes commentaires et vos réponses petit malhonnete que vous etes.

      Allez comme vous parlez de moi comme étant un produit de partouze cf. RAF je vous conseille de demander a votre mémé de mettre une petite tenue et de laisser ses charentaises dans le placard. Elle ne sait pas que son pépé se défoule sur le blog avec des gros mots. PAUVRE FRANCE HABITEE PAR DES CRETINS.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Hallo Sarah,

        na sowas. Tu ne semble pas avoir ta langue dans ta poche. Et agressive comme pas deux.

        Aber warum das alles? Hat Vincent Dir auf die Hühneraugen getreten? Oder was hat er sonst ausfgefressen, dass Du scheinbar gegen ihn einen kleinen Privatkrieg führst?

        Grüss Gott an Dich und nach Berlin (falls Du dort wohnen solltest)

        Georg

        Supprimer
    20. Ne vous en faites pas Mme la terroriste vous n'êtes tout de même pas notre centre d'intérêt.

      Pour votre gouverne, vous êtes tellement hermétique aux jeux de mots et à l'esprit français que vous n'avez même pas compris que "caillerat" n'a aucun rapport avec les produits de laitage.

      c'est vrai qu'on peut rire de tout mais avec n'importe qui et surtout avec vous.

      Je vous fait remarquer que les insultes c'est vous qui les avez larguées la première. Traiter un inconnu de plouc, les français de crétins et les Hauvergnats de bouseux démontre la hauteur de votre esprit d'ouverture, uniquement par ce qu'ils ont des vues divergentes aux votre. Je pensais que les gens de gauches étaient des gens tolérants.

      C'est vous qui avez manqué une marche. j'ai tenté de dialoguer avec vous et j'y ai mis beaucoup de patience. Il n'est pire sourd que celui qui ne veut entendre.

      RépondreSupprimer
    21. Nota:
      Hé la meuf!! sors de ton rideau de fer!
      Caillera est un mot argotique dérivé du louchébem. je n'ai pas encore vu que l'académie française ait s'était penché sur l'orthographe des mots argotiques.
      je peux donc l'écrire comme je veux.

      RépondreSupprimer
    22. PLOUC VOUS ETES ET PLOUC VOUS RESTEZ ET JE VIENS DE VOIR QUE VOUS ETES UN ANCIEN MILITAIRE, JE COMMENCE A COMPRENDRE .

      RESTEZ DANS VOTRE CERCLE DE PETITS PAPYS IMPUISSANTS . JE NE VIENDRAI PLUS SUR VOTRE BLOG CAR VOUS ETES VRAIMENT TROP C..

      RépondreSupprimer
    23. HE LE BOUSEUX ....TON FRANCAIS EST LAMENTABLE MEME PAS LE CERTIF D´ETUDES JE SUPPOSE SUR CE VIVE LA FRANCE

      RépondreSupprimer
    24. @JM : ma réflexion sur Outreau résulte d'une analyse superficielle telle que l'ont faite la plupart des péquins qui ont vu cette affaire au travers des médias. Certes, le juge a fait les frais d'une incompétence collégiale mais le fait qu'il soit passé au trapèze aura, du moins je l'espère, montré à ses pairs qu'une faute professionnelle (je pense que là, on est allé au-delà de la simple erreur judiciaire) doit se payer. C'est simpliste et extrémiste comme raisonnement mais j'estime qu'il n'y a pas que le citoyen lambda qui doit être justiciable...
      Je reposte ci-après sur Cassez.

      RépondreSupprimer
    25. Concernant l'affaire Cassez dont il est copieusement débattu dans ces colonnes, ce qui me gonfle le plus, c'est que pendant que tout le gouvernement se mobilise pour essayer de faire croire qu'ils ont sauvé Florence Cassez et que cette dernière était accueillie en grande pompe par Fabius à Roissy, le corps de l'otage français, qui avait sauvé des vies dans le désert en tuant des terroristes, arrive dans l'indifférence générale.

      La montée en mayonnaise d'un événement est semble-t-il liée aux retombées politico-médiatiques "qu'ils" peuvent en attendre : F. Cassez, que l'on voudrait faire passer pour une oie blanche, est invitée à l'Elysée, va passer chez Ruquier, nous raconter son histoire et nous faire pleurer devant les caméras des chaînes à sensation, écrire son bouquin et aura probablement son film (rappelez-vous le cursus de ce connard de Guesquière !...).

      La dépouille d'un inconnu, fût-il un héros, n'intéresse plus personne, à part sa famille qui a son deuil à faire : franchement, qu'est-ce "qu'on" en a à foutre ?

      Nos 2 "héroïques" journalistes prisonniers en Afghanistan méritaient un rappel chargé d'émotion à chaque JT ; les otages français ont droit à une compassion contrainte "chaque mercredi" et encore...

      Ces médias sont à vomir, ils ne font pas leur boulot : ils vont uniquement là où l'audimat les porte (et là, c'est aussi nous qui les écoutons qui sommes responsables !) et rament en suivant leur courant politique (merci l'objectivité !), ce qui leur vaut en retour de "substantiels" remerciements (cf. les remises fiscales qui leurs sont consenties mais c'est un autre débat...).

      F. Cassez n'est certes pas responsable de tout ça mais gageons qu'elle ne rechignera pas, le moment venu, à retirer les marrons du feu...

      RépondreSupprimer
    26. Au sujet de la pluie de noms d'oiseaux : j'ignore la genèse de cette situation puisque à en croire S. Miller, l'historique a été tronqué. Je ne suis pas un fan des blogs et des réseaux sociaux en général et ce que je vois ici me conforte dans cette position.
      J'ignore à qui s'adressent les qualificatifs de "bouseux" et "crétins" mais la généralisation apparente, sans doute suscitée par une grande colère, est assez dérangeante.
      Ceci étant, si l'on n'est pas capable d'exposer une opinion sans proférer d'insultes, c'est qu'à priori l'argumentation est trop pauvre pour s'imposer d'elle même.
      Je trouve ça dommage et hors sujet mais ce que j'en dis...

      RépondreSupprimer
    27. Que vous disais-je?
      n'est ce pas un condensé d'élucubrations post-soixante huitardes.
      Je me demandais justement quand cette tirade marxiste apprise par cœur allait bien sortir.
      je dois être devin en plus de réac.
      mais bon! elle dit ne plus revenir.
      J'en doute. Elle est accro à mon blog.

      RépondreSupprimer
    28. @ Pierrot
      Sur l'affaire d'Outreau il y a deux facteurs qui ont piloté le désastre judiciaire : déjà je ne me permettrais pas de vous dire que votre analyse est superficielle et je ne prétends pas avoir la vérité sur elle. Mais j'ai vécu, disons, intensément cette période. Il y a un point commun à tous ces "désastres" judiciaires : l'hystérie collective qui s'empare de notre société dite civilisée. A l'époque suite au traumatisme "Dutroux" en Belgique et à une ou deux affaire retentissantes avérées on voyait des pédophiles partout. Effectivement on s'était rendu compte que des gens n'avaient pas fait leur travail. Des gens se réfugiaient derrière la crainte de dénoncer des faits, confondant dénoncer des faits et dénoncer des personnes. C'était bien commode ! Ce qui a conduit à masquer de véritables scandales qui ont traumatisé les citoyens tout cela orchestré par les médias, les avocats, les "experts" (vous aurez remarqué la foule d'experts qui parlent du Mali, par exemple, chacun ayant son mot à dire...). Du coup l'obligation est venue d'instruire toutes les plaintes, cette obligation étant relayée par les médias. Les frustré(e)s de la plainte défilaient dans les locaux policiers ou gendarmiques. La moindre rougeur vaginale était traduite en suspicion d'atteintes sexuelles ... On ne faisait plus que ça ... Enquéter dans un climat émotionnel voire hystérique c'est quelque chose ! On pouvait prendre du recul quand des magistrats d'expérience remettaient les affaires dans leur contexte et apportaient un soutien raisonné aux enquêteurs, ce qui a été le cas dans mon département ... Ouffff ! Malgré tout c'était très difficile car on sentait bien qu'on vivait un grand moment de connerie ! Le deuxième facteur c'est le manque de moyens de notre système judiciaire (comme disait Fernand Raynaud c'est "étudié pour"). En France les politiques, toutes tendances confondues, ont peur des juges. Le moyen de les rendre inoffensifs c'est justement de les maintenir dans l'indigence. Ce qui conduit à voir des bureaux de magistrats où les dossiers s'empilent. Il y a certainement des mauvais juges, des incompétents notoires mais ce n'est pas la majorité (j'ai côtoyé des magistrats en général énergiques et pas tellement bisounours), il ne faut pas oublier que les services d'enquête ne sont pas exempts de tout reproche ! Par contre ce qu'on peut reprocher objectivement c'est le conformisme qui règne dans la magistrature ce qui conduit à laisser le collègue s'enfoncer ce qui a été le cas du juge d'Outreau. je ne cherche pas défendre de manière outrancière cet homme qui a sans doute commis des fautesmais personne n'a cherché à les corriger, même pas les avocats parfois... il a fallu un Berton remuant pour pointer les conneries ! Mais ça on l'a vu ailleurs : l'affaire Grégory, l'affaire Marchal-Omar. J'ai entendu un de mes patrons dire à un de mes adjoints dans une affaire d'homicide "non pas la peine de saisir tous ces papiers... " (avec le secret espoir de planter l'affaire bien entendu et surtout de planter le garçon ... ).... Ce climat conduit à ce qu'on appelle une affaire d'Outreau .... après les politiques tirent les marrons du feu avec des commissions d'enquête-spectacle et tout le monde gobe l'hameçon !
      JML.P

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Sarma!!!!!!!!!!! Tu m'épate jean-miche.
        On voit que tu t'es penché sur le sujet!

        Pour tous!
        j'ai ajouté la fonction permettant de répondre directement à un message. votre réaction sera donc placé dessous du comms qui vous intéresse. Il suffit de cliquer sur "Répondre".

        Supprimer
      2. Lorsque je qualifie mon analyse (déjà ce terme n'est pas adapté) de superficielle, c'est que j'ai réagi avec la passion qui animait le bon peuple, en criant sus au vilain juge, sans chercher à approfondir tant l'injustice était criante. Il est bien évident que mon sentiment ne peut soutenir la comparaison avec votre argumentation, forcément plus réfléchie et objective puisque vous avez été beaucoup plus au contact de ces affaires eu égard à vos attributions.
        C'est toute la différence entre la synthèse que peut fournir un enquêteur suite à des recherches méthodiques et professionnelles et les informations dont les médias nos inondent, qu'ils manipulent et trafiquent afin de rendre plus vendables. Comme beaucoup, je me suis laissé tenté par ceux qui faisaient le plus de bruit et ça tombait plutôt bien, Burgaud m'était vraiment antipathique (peut-être pas un hasard si c'est confrère l'ont laissé s'enfoncer...).
        On en revient au point de départ, la presse nous gruge en montant en épingle des affaires fumeuses, nous saturent d'informations inutiles et/ou redondantes, créant un écran de fumée à l'abri duquel nos politiques nous concoctent des mesures au petits oignons qui nous seront servis au réveil !

        Supprimer
      3. Pierrot, j'avais bien compris cela bien entendu ....

        Supprimer

    vos commentaires seront désormais lu avant d'être publiés sur ce site, merci de votre patience !

    Vince "Africantal"