22 avril 2008

Les pompes à fric. 2



Ca fait un bail que je fais des recherches pour avoir au moins l'air objectif pour parler du sujet. Or, Il y a quelques semaines dans une labo médical (rassurez vous, je vais bien) je tombais en arrêt sur le Fig Mag du 9 février qui traitait de quoi? LES EOLIENNES : ARNAQUE OU MIRACLE.

Je l'ai lu et me suis rendu compte que depuis le début de l'introduction de l'éolienne, je partage exactement le point de vue de l'auteur de l'article dont voici une résumé.

Pourquoi construire tant d'éoliennes?

Sommes nous si pauvres en énergie, nous les français alors que nous en vendons 10% à nos voisin? En effet notre production provient des énergies nucléaire et hydraulique et répond tout à fait à nos besoins. Pendant les périodes de grands froids on pourrait substituer à l'énergie éolienne à celle des centrales thermiques mais il arrive que pendant ces périodes les vents soient absents sur la totalité de la française. Lors de ces périodes anticycloniques il arrive que parfois le vent peut souffler dans certaines régions : le sud notamment où il fait le moins froid.

Vont elles faire diminuer le CO2 ?

Certains avancent les chiffres de 25% (France énergie) d'autres 20%, ou 5% (Réseau Action Climat). cela n'est que de la propagande dit l'article et je veux bien y croire. Dix mille éoliennes de 25000MW ne pourraient réduire le CO2 que de 0,5%. Selon la commission de régulation de l'énergie les éoliennes qui produisent une énergie intermittente qui ne peut être stockée ne tournent qu'à 25% du temps car le vent est trop faible ou trop fort. La France est donc contrainte de construire des centrales thermiques ou hydrauliques . Ainsi l'Allemagne championne de l'énergie hydraulique vient de décider la construction d'une vingtaine de centrales à charbon. Dois je vous citer le Danemark le plus fort émetteur de CO2 par habitant? Et nous, nous en aurons bientôt une bonne dizaine supplémentaires dans quelques années. Ne marchons nous pas sur la tête?

Combien coûte le vent?
Vu dans la presse, le vent coûte 8,2 centimes par kilowattheure soit 82,08 euros pas mégawattheure pendant 10 ans. Ensuite le tarif varie de 8,2 à 2,8 centimes d'euros le kilowattheure pendant les cinq années suivantes en fonction des rendements. Plus ils sont faibles, plus le tarif de rachat est élevé. Autrement dit.........les promoteurs sont assurés d'un retour sur investissement même sur les sites les plus mal choisis. On se demande même s'il n'y ont pas intérêt.

A qui profite l'argent des éoliennes?

D'abord aux promoteurs, développeurs, opérateurs. En faisant un calcul on arrive à 3600000 euros de revenu annuel pour un temps de fonctionnement de 2 200 heures. Selon France Energie Eolienne, le cout d'une unité se situe entre 1 et 1,3 million d'euros, soit un amortissement entre trois en cinq ans. Pas con, Suez a acheté 50,1% des part de la Compagnie du Vent pour 321 million d'euros. Pour info, le chiffre d'affaire de la Compagnie du Vent est de 11 million d'euros mais est riche de plusieurs dizaine (je dois être loin du compte) de signatures d'élus locaux pour les permis de construire. Vous voyez pas quelque chose de louche là dessous? la manne profite aussi aux fabricants (allemands, danois, espagnol surtout) et les grands groupes investissent : Aréva, Alstom...

Et l'argent est pris dans le tourbillon : le propriétaires de terrains perçoivent un loyer de 1000 à 2500 euros par ans et par éolienne et les communes une taxe professionnelle de de 500 à 700 euros par an et par mégawatt. La prochaine fois que vous verrez un reportage sur le sujet regardez bien les gens qui sont "pour" : En général ce sont des gens modestes et des élus. Et les autres propriétaires se plaignent de la dépréciation de leur bien immobilier. La preuve? MMA propose une garantie couvrant la perte de valeur de revente en cas de voisinage éolien.

Dans la majorité des cas les projets sont montés çà l'insu des habitants. Les promoteurs font miroiter aux élus les taxes professionnelles et l'action citoyenne. Dans les faits on constate que de nombreux sites sont installées sur un terrain appartenant aux élus de la commune. C'est pas beau ça?

Détruisent elles le paysage?

LACAUNE dans le Tarn

Certains disent qu'elles participent à l'organisation du paysage. Ca n'a rien à voir avec les moulins, les viaducs, même les pylônes. Demandez à Don quichotte. Un pylône mesure combien? Allez!!! une cinquantaine de mètres. Et les éoliennes? 150 mètres maintenant visibles à plus de 10 kilomètres, posées sur un socle de 1000 tonnes. L'éolienne n'a aucun intérêt ni économique, ni écologique, ni énergétique. c'est prouvé. Pourquoi alors sacrifier le patrimoine paysager voire historique de la France? D'autant que les implantations sont dispersées et les promoteurs peux scrupuleux les implantent dans des zones protégées, parcs nationaux ou régionaux, Natura 2000, à proximité de monuments magnifiques, des vues imprenables, sauf pas eux.

Je suis passé cet sur l'autoroute reliant Narbonne à Toulouse. J'ai été horrifié par ce que j'ai vu. Montagne Noire défigurée, villages surmontés de ventilateurs immobiles, sur un paysage figé sans le moindre mouvement de branche!!!! Gaspillage scandaleux.

Même le sublime Cap Corse a été sacrifié.

Bien sûr, ils nous disent qu'ils sont obligés de s'engager à remettre le site comme ils l'ont trouvé initialement au cas où ils "délocaliseraient". Vous y croyez vous? Je crois plutôt qu'ils y mettrons des villas de vacances, des hôtels grand luxe ou des s pour hommes d'affaires en mal d'air pur. Je commence à savoir comment fonctionnent les "abuseurs de biens publics". Moi je trouve qu'ils ont trouvé mieux que les incendies de garrigues.


Sont elle bruyantes et dangereuses ?

L'hebdomadaire raconte que : monsieur Dupont, doit subir le bruit d'une centrifugeuse. Avec les vibrations des pales, sa maison construite sur une dalle de béton et située à 320 mètres d'une éolienne se fissure. Si la loi impose que le bruit ne doit pas dépasser les 3 décibel la nuit et 5 le jour, l'académie de médecine recommande de les installer à plus de 1500 mètres des habitations. Elle rappelle qu'à des intensité modérées le bruit peu perturber le sommeil et entrainer des réactions de stress. Un comble. Elles peuvent aussi perturber les radars de météorologie qui permettent de détecter les vitesses de vents, de prévoir les évènements climatiques tels que tempêtes, tornades.....

Je ne vous parle pas du nombre d'éoliennes abattues par des vents trop violents ou des malfaçons. En fait je ne risque pas car les exploitants ne le disent pas.


En guise de conclusion, je dirai que j'ai mal à mon pays. Mes "compatriotes Auvergnats", si fiers de leurs paysages vierges, peut être lassés de se voir catalogués de sous développés par les parisiens, ont cédé à l'appât du gain (c'est vrai que pour une fois, ils passent bien pour des grippes-sous). Et à présent ils sont pour l'implantation de nouveaux sites sur nos belles montagnes. Ce qui me trouble, c'est que ce sont les mêmes qui râlent contre les lignes à tension.

J'en connais qui étaient contre la rénovations de nos si charmantes nationales sinueuses et étroites, mais demandent à présent plus d'éoliennes.

Deux sites intéressants

- vent de colère

- vent du bocage.

Le débat sur l'énergie en France, par Vent de Colère : - Des milliers de ces machines unijambistes à fabriquer du courant électrique devraient submerger le pays. - L'opposition à ces projets grandit de jour en jour. Elle n'y voit que pure cupidité et une énorme duperie.


Bonne lecture et à la semaine prochaine. j'ai envie de vous parler des massacres d'oiseaux qui ne semblent pas indisposer nos écologistes. Même la L.P.O. semble assister passivement à l'hécatombe.

11 commentaires:

  1. Vincent
    D’accord avec un article du Fig Mag du 9 février qui traitait de quoi?:
    LES EOLIENNES : ARNAQUE OU MIRACLE.

    Déjà la référence m’est suspecte.. un des journalistes s’étant fait virer du dit figaro comme politiquement incorrect ! mais ce n’est pas vraiment le propos ici.

    Et n’étant pasvraiment spécialiste de la question je me suis un peu renseignée et en particulier sur les réponses qui avaient été faites à ce fameux article du Fig

    VOIR : Lettre ouverte à Mme Betti-Cusso, journaliste au Figaro Magazine à propos de son article « Éoliennes : miracle ou arnaque »

    http://www.planete-eolienne.fr/2008_02_11_aLaUne_lettre_ouverte_figaro_magazine.htm

    donc je ne veux pas reprendre en détail tes arguments, étant bien entendu que qui veut noyer son chien l’accuse de la rage
    on peut toujours trouver des défauts aux éoliennes , des inconvénients, pas de vraie pollution
    quelques magouilles locales ? , le contraire m’étonnerait.
    et les grandes magouilles internationales :On en parle ?? c’est combien pour ouvrir ou ralentir le débit des puits des grands producteurs de pétrole ?? et toutes les spéculations qui s’en suivent et je répète les guerres . c’est bien autre chose que de recevoir une prime de dédommagement pour une maison voisine d’une éolienne qui va perdre de sa valeur !!

    la France produit assez d’électricité !! bien sûr mais du nucléaire ; c’est là tout le problème :dangereux et épuisable comme le pétrole , le charbon ,et on peut encore bricoler avec ce qui reste de ces ressources, abattre un peu de forêt pour se chauffer au bois…Après nous le déluge !!!
    ce sont les grands intérêts en place qui ne veulent pas en démordre qui font …..cette politique à court terme dont les générations futures feront les frais
    et je me demande pourquoi tu prends les éoliennes comme têtes de turc , ce n’est qu’une petite partie des solutions moins polluantes à côté du solaire dont tu n’as pas l’air de te préoccuper…
    c’est ton côté nostalgie des beaux paysages de ta jeunesse et de notre cher passé ?? de la France profonde qui ne voit pas venir l’orage . cela m’émeut et me navre à la fois ..
    allez , on peut toujours y réfléchir…c’est peut-être une question de court, moyen ou long terme.. et d’une forme de sensibilité si difficile à mesurer..

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Vincent,

    je n'aimerais pas voir des éoliennes dans les champs de mon beau village. par contre j'ai vu une éolienne l'autre jour qui ressemblait un a petit pavillon retro en bois, pas du tout comme celle que l'on a l'habitude de voir.C'était une éolienne individuelle destinée à un usage domestique et qui couvrait les besoins d'une maison. mais il m'a semblé qu'elle était assez chère et amortie au bout de longues années...
    bises

    RépondreSupprimer
  3. bonjour
    pour moi pas de doute eolienne tres grosse arnaque
    et que ceux qui sont pour les eoliennes payent l'electricite a son vrai prix produit, cad 10 fois plus chere
    ensuite il y en a partout cela devient affreux
    venez dans l'aude ,il y en a jusque sur le bord des autoroutes
    patrick

    RépondreSupprimer
  4. Miss Tigri29 avril, 2008

    "Tout ce qui est excessif est insignifiant"
    Talleyrand

    RépondreSupprimer
  5. côté écolo c'est pas mal, mais alors juste côté écolo...va falloir continuer à réfléchir pour trouver autre chose de moins visible et de plus performant.

    RépondreSupprimer
  6. Micheline :
    Merci pour ton assiduité. Le vrai problème de l'énergie ce sera la bagnole. Et comment fais tu rouler des voitures à l'éolienne? Mmmmm???

    Framboise!!!!!
    Je me réjouis de ton retour sur la toile. Et en plus, si c'est chez moi ;o)))).
    Pour moi c'est le seul éolien que je tolère. Du discret. Pourquoi pas copier les moulins d'antan. De l'individuel ou au niveau du quartier, du hameau mais toujours à la taille humaine.

    Patrick :
    merci d'apporter du courant à mon moulin. J'ai vu ce dont tu parles et ça me désole de voir ça. Et ce n'est que le commencement.

    Miss Tigri :
    Bien dit. Tu félicitera Talleyrand pour sa pensée.

    Muse :
    je ne vois pas ce que l'écologie vient faire là dedans. Le respect de la nature n'est pas pris en compte.

    RépondreSupprimer
  7. Vincent n'aime pas les éoliennes!
    Il ne nous dit pas ce qu'il aime!
    il faudra bien se résoudre à trouver des solutions parce qu'on a que trop tardé.
    Regretter les moulins à eau, n'est pas un rêve pour certains.
    Les moulins à aube sont remis en "marche" c'est une technique traditionnelle adaptée aux particuliers. Il y a des conceptions simples qui permettent de proposer des turbines standards de 20 à 750 KWatt, faciles à mettre en marche pour des chutes d'eau de 1 à 5 m.
    Sur le gave de Pau j'en ai compté une bonne trentaine.
    Je me suis amusée à faire des calculs et si je n'ai pas fait d'erreur, environ 30 000 moulins à eau auraient la valeur d'une tranche de nucléaire.
    Avec toute mon amitié.

    RépondreSupprimer
  8. Viviane :
    Eh bien voilà!!! j'ai répondu à cette question sur ton commentaire suivant.
    ce que j'aimerais :
    - Des éoliennes discrètes, de taille humaine, individuelles et adaptées au cadre de la commune. Intégrées dans le paysage.
    - Des moulins à eau, oui, c'est pas nécessairement rétrograde.Installés sur un cours d'eau ou se le trajet de la marée montante et descendante.

    Mais la législation est mal adaptée à cela. Je me souviens d'une scierie installée en bordure d'un torrent dans le mont Pilat pas loin de SAINT-ETIENNE. L'énergie lui coutait presque rien. Un gros orage avait dévié le courant de son usine. Elle l'avait donc remis "comme avant". Le patron a été sommé de laisser l'eau s'écouler à son aise.

    RépondreSupprimer
  9. les humanistes existent encore? pas de préoccupation matérielle, narcissique , vénale ou que sais-je.. ce n est pas un blog, c est un météorite porteur de la pieere précieuse philosophale.

    RépondreSupprimer
  10. Juste une petite pensée...

    Si les éoliennes sont une verrue pour le paysage, les transformateurs - poteaux et fils électriques ne vous choquent-ils pas ?

    RépondreSupprimer
  11. Adonis :
    pardon de répondre si tard! j'ai honte
    que veux tu dire?

    Antonio:

    les transfos et les lignes électriques, n'ont pas 75 ou 100 mètres de hauteur. et ils transportent qq chose de concret alors que les éoliennes brassent surtout du fric et leur production n'est pas rentable.
    désolé Antonio.

    RépondreSupprimer

vos commentaires seront désormais lu avant d'être publiés sur ce site, merci de votre patience !

Vince "Africantal"