22 juillet 2013

La DIAC : Une entreprise de Thanathophagie

Il ne vous a pas échappé que l'entreprise RENAULT avait ces dernières années déploré de nombreux suicides dans ses rangs.

La mort de mon épouse en février dernier m'a permis de constater que la filiale "banque" de l'entreprise tentait d'expérimenter cette pratique du pousse au suicide sur ses propres clients. J'ai nommé la DIAC.
C'est ce que je ressent depuis la mort de ma femme :

Nous avions acheté en 2010 un nouveau modèle LA FLUENCE. Au cours des formalités le vendeur nous faisait remarquer que le véhicule de reprise nous avait été vendu en leasing, ce que nous ignorions. Et que compte tenu de cet état de fait la transaction s'élevait à une somme plus que rondelette (rachat du leasing + crédit de la nouvelle voiture).

Notre crédit se présentait sous formes de mensualités de 588.58 euros jusqu'en octobre 2014. A la mort de ma femme déclarait son départ à la DIAC en vue de faire marcher l'assurance décès et envoyait un certificat de décès avec un certificat de l'oncologue.

Une réponse stéréotypée et vide de toute compassion me parvenait me disant que la voiture étant à mon nom je n'avait qu'à exécuter les closes du contrat et donc m’acquitter de la somme due. J'avais compté avec un membre de ma famille qui m'aidait à résoudre les problèmes liés à la mort de ma femme, que ça me coûterait environs (compte tenu des sommes déjà prélevées)  7000.00 euros, somme qui m'était loisible de solder. Je prenais donc contact avec la dite banque philanthropique dénommée DIAC à Villeurbanne (Rhône) .   Et je proposais de régler le reliquat 

le 3 avril 2013 une responsable d'un site à Noisy le Grand (93) m'adresse le message suivant :
Suite à votre demande d'information, nous vous précisons que le montant du règlement
anticipé du contrat en référence est de 9 574,34 Euros, selon décompte ci joint.
Ce décompte est valable 5 jours à compter de la date d'effet mentionnée dans le
décompte ci joint. Passé ce délai, il sera considéré comme périmé et devra être réactualisé.
Si vous prenez la décision de nous régler, nous vous remercions de nous retourner le document
en annexe dûment daté et signé nous autorisant à prélever ce montant sur votre compte.
Nous vous rappelons qu' en cas de solde anticipé, les garanties et prestations optionnelles
souscrites avec votre financement seront résiliées(garantie présence, assurances...


Tiens tiens me dis-je!!!! la somme avait un bond en avant!!!!Pour moi ce texte c'est de l'Hébreu. La mort dans l'âme je prenais la parti de ne plus bouger d'un cil et de laisser cette banque me ponctionner jusqu'aux termes du contrat. Quand même! 2000 euros de différence!!! C'est une paie de fonctionnaire!!!  

Quelle ne fut pas ma surpris de recevoir le 22 mai une semonce me disant que :

""Sauf erreur de notre part vous n'avez pas donné suite à notre dernière correspondance. Nous  vous rappelons que........ patati patata........ nous vous invitons à nous retourner la déclaration de décès complété par le médecin traitant............. patati patata .. distinguée. 
signé Brigitte L.P. 

Je répondais sans délais qu'étant donné qu'on m'avait fait savoir que je n'avais aucun espoir de voir un "règlement" du problème en ma faveur (baise des mensualités, voir "absolution" ) je n'avais pas donné suite au courrier pré-cité et que je n'appréciais nullement le ton condescendant et maladroit à l'égard d'un client fidèle depuis 45 ans (de la Dauphine à la Fluence en passant par la R18 et R9 en tout une quinzaine) qui vient de perdre sa femme et une bonne partie de ses économies dans un crédit entache d'escroquerie..Et que de toutes façon j'avais déjà envoyé un certificat de l'oncologue (qui peut le plus peut le moins)

Le le 29 mai  je reçois une lettre  de La Brigitte qui me redemande le certificat de décès, une déclaration du médecin traitant  (comme s' il valait mieux que l'oncologue). Je reprenais espoir (allaient ils revoir le dossier en ma faveur? C'était bon pour moi me dis-je.  

Quelle n'est pas ma surprise de recevoir ce jour une lettre adressée à ma femme qui je vous le rappelle est morte depuis 4 mois, certificat de décès à l'appuie, qui m'informe que :

la prise en charge au titre de l'assurance décès a fait l'objet d'un  refus de la part de l'assureur. En conséquence nous vous remercions de
- nous faire connaître le nom et adresse du notaire 
- nous faire parvenir le certificat de décès et le certificat d'hérédité. 
Dans l'hypothèse ou l'un des héritiers désire conserver le véhicule il appartient à ce dernier de nous adresser un chèque de.............................................. 10574.00 euros.!!!!! 
singé Marc M.
Directeur relation clientèle.
à Pessac cette fois. 

Mon sang ne fait alors qu'un tour. J'empoigne le téléphone et demande des explications qui ne viendrons pas. J'ai au bout du fil une employée obtuse qui ne peut m'explique pourquoi de  9 574,34 Euros on passe en moins de 3 mois à 10574.00 euros.  Elle me sort un baratin commercial qui ne répond pas à mes questions. 

Alors je pose des questions aux gens honnêtes. Qui se met dans la poche une telle différence?  Pouvez vous répondre à ma question plus à la question subsidiaire: Est-ce le changement de cite chargé de traiter le dossier qui explique cela?

Quoiqu'il en soit il semble bien que DIAC fait son beurre sur le dos des veufs et veuves et ne redoute pas des gestes désespérés de ses clients. Ces petits jeux de un coup tu y a droit, un coup tu n'y a pas droit sont "honteusement honteux"  et ces demandes de pièces officielles scandaleuses. 

Ce  qui est sur c'est que Renault c'est fini pour moi. je le dis haut et fort. Et je ne fournirai pas les documents demandés. NA!!!!

8 commentaires:

  1. Bonjour Vincent,

    C'est une histoire ahurissante. Ces gens te prennent pour un idiot qui se laisse impressionner.

    Ne cède pas! Fais tout par écrit et demande des justifications et encore des justifications.

    Pourquoi pas arrêter les paiements jusqu'à clarification complète, et, évidemment, bétonnées par clarifications et justifications
    d'une instance neutre ou autre chose chiante.

    Comme disait Chateaubriant : écrasez l'infâme.

    En un mot ou en cinq : te laisse pas faire.

    Georg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Georg.
      j'espère que tu comprends un peu mon silence.
      Je suis Auver-bouqué et je voyage. A bientôt.

      Supprimer
  2. bonsoir
    je ne connais rien aux contrats de ce type, mais en te lisant cela ressemble fort à une association de malfaiteurs. Question idiote je pense que tu as du écrire à la direction générale de la diac pour obtenir des explications ainsi qu'à Renault ne serait-ce que pour signaler cette méthode honteuse.
    Dans ta ville à la mairie il n'y a pas un avocat pour aider les habitants qui se débattent comme toi dans des problèmes de ce type?
    bonne nuit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je l'ignore j'ai reçu un courrier la semaine dernière.
      Ils sont navré que je me détourne de RENAULT.
      Pas de m'avoir escroqué.

      Supprimer
  3. coucou
    tel que je t'explique tout cela parce que là il y a une incompréhension des 2 cotés visiblement!
    si tu as un leasing cela veut dire que :
    Le PRINCIPE FONDAMENTAL du leasing est que l'acheteur à un accès et une maîtrise immédiate du véhicule qu'il désire acheter tout en échelonnant le paiement sur une plus ou moins longue période. Le véhicule est acheté au garagiste par l'organe de leasing au nom de l'acheteur. Un contrat est alors établi entre le client et l'organe de leasing qui permet ainsi au client d'utiliser le véhicule contre des paiements réguliers sur une période décidée préalablement par contrat.
    TU PAIES UN LOYER, LE VEHICULE NE T'APPARTIENT PAS,, C'EST UNE LOCATION !!!!
    Etre sous contrat de leasing pour un véhicule correspond à louer un véhicule pour une longue période, en général de 2 à 4 ans. La compagnie de leasing reste propriétaire du véhicule. Le client paie un loyer mensuel pour utiliser le véhicule. Il paie également les assurances (assurance complète obligatoire) et les frais de maintenance de l'automobile qu'il utilise. Les frais de maintenance sont obligatoires de manière à couvrir la garantie du véhicule. Le leasing devrait être le choix idéal :
    - si le client ne se soucie pas de payer les loyers mensuels ;
    - si le client préfère conduire un véhicule neuf ;
    - si le client maintient un kilométrage moyen.

    A LA FIN DU CONTRAT de leasing, le client a trois options :
    - soit il retourne le véhicule à l'organe de leasing ;
    - soit il change de véhicule en renouvelant la durée de contrat ;
    - soit il devient propriétaire du véhicule lorsque l'échéance des
    paiements atteint son terme en payant la valeur résiduelle. (cette
    option est la plus courante).
    POUR SORTIR D'UN LEASING :
    Lorsque vous souscrivez à un leasing, vous acceptez de faire des paiements mensuels pour la durée entière du contrat de leasing. A la fin du leasing, vous aurez le choix entre remettre le véhicule à l'organe ou l'acheter en payant la valeur résiduelle.
    Le prix du véhicule à la fin de la location est généralement convenu au moment de la signature du bail.
    IL FAUT QUE TU RELISES LE CONTRAT EN TA POSSESSION,le nom du détenteur du crédit, les assurances etc!
    en gros voilà ce qui est proposé dans les contrats (je ne peux pas tout mettre , cela ferait un roman!!)
    Le contrat impose une assurance ?

    La seule assurance obligatoire dans le cadre du contrat de location, en dehors de votre assurance tous risques, est l’assurance perte financière appelée Assurance Perte Totale.
    Elle couvrira dans le cas d’un sinistre total sur votre véhicule (vol ou épave) l’écart entre la valeur remboursée par votre assureur et le solde du dossier du contrat de location [+d’info]

    Quels sont les assurances et les produits complémentaires associés de façon facultative au contrat ?

    Contrat Entretien ICARE: le contrat d’entretien dans le réseau de la marque de votre véhicule couvrant toutes les révisions et le remplacement des pièces d’usure sauf les pneumatiques (j'ai un exemple ELITE AUTO, mais c'est pour tous idem!)
    Plan+ : l’extension de garantie au-delà des 2 ans de garantie constructeur vous couvrant pour tous les risques de panne [+d'info]
    ADIIT : une assurance décès invalidité et interruption de travail qui vous couvrira face aux imprévus de la vie

    C'est des notes que j'ai pris l'année dernière quand je faisais ma capacité en droit!!
    mais tel nous ce sera plus simple!
    je sais ce n'est pas simple et ces situations laisse toujours l'autre dans le désarroi!
    et tu sais bien que les banques ou les sociétés de crédit ne font pas dans l'humanitaire!!!!
    comme les assurances, pour payer elles savent nous trouver ,l'inverse.......!!!!!!*
    gros bisous à toi ,à bientôt.
    si tu as besoin d'aide ,tu peux compter sur nous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas si simple.
      salut Maryline. On en parle de vive voix un de ces jours. Je n'ai malheureusement pas encore le téléphone et suis coupé du monde. Robinson comme me disait une amie d'adolescence.

      Le malheur vient du leasing lors de l'achat de la voiture ayant servi d'apport. Le vendeur de cette époque était pourtant classé premier vendeur RENAULT de France. Il nous a pourtant roulé dans la farine.
      bises à tous.

      Supprimer
  4. coucou, heu envoie des signaux de fumée, on décriptera !!!! LOL gros bisous ,à bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ta "fidélité" maryline
      bises

      Supprimer

vos commentaires seront désormais lu avant d'être publiés sur ce site, merci de votre patience !

Vince "Africantal"