19 juillet 2012

Vent d'ogres. Sus aux éloinennes.

Coucou me revoilou!!!!!!!!

Ne vous y trompez pas! Le ton jovial que j’emploie n'est pris que pour me sortir moi même de la torpeur post-élections, élections  depuis lesquelles je vivais prostré. 
Enfin presque.


Vent d'ogres!!!
 Voilà le nom que je serais tenté de donner à une association de lutte contre les moulins à fric si elle devait voir le jour prochainement.

Pourquoi ce nom?
Vendogre est un hameau situé sur un plateau à plus de 1000 mètres d'altitude, non loin de ma commune .................................(vallée des poètes) et celle de Girgols, que je vous ai présentées.

Ce qui m'en a extirpé c'est l'annonce qui m'a été faite alors que je me trouvais au début du mois dans mon cher cantal, qu'un projet d'implantation d'éoliennes allait voir le jour sur un des plus beau sites de ce département édénique.

Vous connaissez mon "Amour immodéré" pour les pompes à fric. 



Le projet va frapper une des région les plus visitée par le touriste. Il s'agit de la route des crêtes qui ,  s'étire (dit Wikipédia) "au départ d'Aurillac pour suivre la crête entre les vallées de la Jordanne et de l'Authre, offrant de très beaux panoramas sur les monts du Cantal".



  Les goundos (les Aurillacois) en font leur promenade dominicale préférée et les joggers leur itinéraire de prédilection.  Et les vaches de Salers (sans "S")  leurs pacages de prédilection.


 
    A la croix de Broize. On peut y découvrir une croix de l'époque mérovingienne.

 
 Au lieu dit  "les champs Elysées" à Auriacombe,  des vestiges de cette époques y ont été découverts dans les années cinquante.
 Les  objets mis au jour ont été placés au musée d'Aurillac.
Les noms de ce secteur indiquent clairement que le plateau a été le lieu d'une intense activité 
dans le Haut Moyen Age. 

 

Autre lieu intéressant, le petit village de Saint Jean-de-Done qui sera frappé de plein fouet par cette invasion des barbares. 

Je signale que cette petite église faisait partie d'un monastère fréquenté par Gerbert, le petit pâtre de Béliac, qui sera Le Pape de l'an mil. 






Même le tour de France y fait parfois un détour
 Avouez que les panoramas en toutes saisons sont à tomber à la reverse.



         Si on laisse faire ces inconscients le tourisme n'aura plus aucun intérêt          
  Ce sont les deux versants de la vallée de la Jordanne qui seront envahis.



Imaginez la vue que vous aurez du sommet du Puy Mary.



Ici le mal est déjà fait depuis longtemps.


 Là aussi depuis la réalisation des ces clichés.

        Ici aussi le mal a frappé.



                  La belle planèze de Saint Flour le sera dans un avenir prochain.



 Puis les plateaux du Carladès




Peut être que le châtelain de Vixouse se laissera-t-il convaincre par l’appât du gain pour restaurer sa demeure . 
 Alors la vallée de Cère et Polmihnac qui avaient échappé  au désastre une première fois seront surplombés par une nuée  de Moulins à fric.



Et en regardant vers le sud, le plateau qui  longe doucement vers  le Languedoc, ça ne sera  qu'un champ de marguerites à trois pétales.



 Bientôt les crêtes des environs de Salers(sans "S") en seront fleuries.







Et bien entendu la station de Prat de Bouc en sera parsemée. 
Pour faire la nique aux pylônes des remontées (invisibles ici, elles).

Les villageois de .....................et les autres s'imaginent que leurs communes seront largement arrosées par les retombées de cette manne providentielle.


Même pas en rêve!!! Monsieur le "Compte " X............. pourra redorer son blason .

  
Et M. Y.................... va agrandir sa "stabue" et restaurer sa maison forte. 
Aux frais de la population. 


Cependant, ces écolos de la dernière heure ne veulent surtout pas installer ces brasseurs de fric derrière leurs demeures. Et bien sûr ne pas les voir. 


Photo : http://www.neomansland.info
Lorsque je regarde la carte ci-dessus je constate une chose. 
Sur les 651 parcs éoliens Français (c'est énorme) seule la région de montagne de  Haute Auvergne est couverte de pompes à fric. Vous remarquez que  les Alpes et les Pyrénéens ont renoncé à transformer leurs paysages en poubelles.

Je me pose alors une question. 
Le cantal serait-il le département montagneux le plus con de France?
 Il faut le croire.

Notre président de région, le roi René (Souchon) transfuge éconduit de la  mairie d'Aurillac n'y est pas pour rien. Pour lui l'Auvergne qui l'a rejeté n'est plus rien pour lui qu'une refuge de ploucs (sauf pour y inaugurer les pissotières et les maisons de retraites). Il le démontre dans chacune de ses  actions. Il n'y a qu'à voir son appui au projet TGV centre qui va arroser encore une fois la sainte Allier et le nord du puy de Dôme et laisser pour compte toute la haute Auvergne. 
 Pour lui l'Auvergne c'est Le puy de Dôme et l’Allier.  

Nous n'avons qu'à subir et la fermer.

J'ai bien peur que le problème ne se règle par quelques enveloppes discrètement glissées lors d'un brunch. Mais nous veillons au grain. C'est le cas de le dire.

Les gens du village me disent que ça va apporter une manne bénéfique à la commune.
Queue-d'alle.!!!!!!  Des  clopinettes!!!  un rouble!!!  Deux roupie!!! trois kopecs!!! et un mars!! 

Savez vous que si on installe ces horreur la CABA va toucher 
H.D.D.T. (dessous de table) la modeste somme 
de 140 143 euros. (HDDT*)
plus 
 14 700 Euros (HDDT*)  qui devraient revenir à la commune de Marmanhac
plus
40279 euros  (HDDT*) de la commune de Reilhac 
plus
2 098 euros (HDDT*)  de la commune de Jussac


  A suivre.....................

* (HORS DESSSOUS DE TABLES)

8 commentaires:

  1. bonjour, ravie de te revoir.
    Je comprends ta colère, mettre ces marguerites dans de tels paysages est une violation de dame nature et des amoureux de cette région. Effectivement le fric glissé insidieusement fait taire pas mal de conscience, est-ce cela que l'on appelle"l’appât du gain" et ce au détriment de la vie et de la beauté. J'ai adoré le mot "compte pour comte", tu est toujours aussi ironique sous forme d'humour.
    Bonne journée et au prochain billet lol

    RépondreSupprimer
  2. merci !!! Y a pas de quoi loler!!!
    A suivre.

    RépondreSupprimer
  3. pourquoi "loler" ai-je osé en rire. loin de moi cette idée
    Mehyt

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Vince! Vaste problème! et vaste question aussi : Vaut il mieux se servir d'energies polluantes (et moins visibles dans la nature) ou d'energies naturelles (éoliennes) que l'on peut mirer à 10 kilomètres à vue ?

    RépondreSupprimer
  5. salut jerry

    les éoliennes permettent à EDF de surfacturer notre dépense en énergie. Et d'enrichir les propriétaires terriens friqués. s'est un fait.

    le nucléaire ne pollue pas tant qu'il n' y pas d'accidents (rares). le problème n'est pas de faire rouler les voitures ici mais de fournir de quoi se chauffer, nous éclairer.....
    il faut savoir que le cantal a assez de barrages hydroélectriques pour alimenter la moitié de la France. Même plus.

    Et qu'il avait été décidé de construire ces horreur off sore.

    Pourquoi revenir à cette occupation barbare du sol arable?

    Plus tard je suis sûr qu'on trouvera le moyen de faire rouler les voitures avec des batteries rechargeables ou échangeables dans les stations services.

    Et d'utiliser les déchés nucléaires dans les centrales.
    Non!! les champs d'éoliennes!!!! NON NON NON NON NON et NON !!!

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Vincent,

    Voilà, je suis de retour des vacances passées en /Finisterre/Bretagne (où les éoliennes abondent).

    Comme tu sais, je ne partage pas ton point de vue et comme je sais que tu n'es pas acheté par le lobby nucléaire, je peux seulement constater que pourfendre les éoliennes est ton hobby. Donc fais en le plein.

    Notre camping était à 300/350 m d'un moulin à vent et nous avons constaté un curieux phénomène : par temps sec, aucun bruit mais quand la pluie était sur le point de venir, nous entendions un léger vroum, vroum dans la tente. La première nuit, je pensais même qu'il y avait un paysan dans un champs pas trop loin occupé nuitamment à retourner le foin avec sa machine pour le sécher.

    Amicalement
    Georg

    RépondreSupprimer
  7. Des questions essentielles a debattre et a redebattre inlassablement.

    RépondreSupprimer
  8. On moins chez toi : on ne brasse pas du vent !

    RépondreSupprimer

vos commentaires seront désormais lu avant d'être publiés sur ce site, merci de votre patience !

Vince "Africantal"