27 mai 2008

les pompes à fric - la revanche des moulins - 4

Ces dernières semaines, j'ai voulu exposer mon point de vue sur l'éolienne, une idée qui selon moi fait du chemin au détriment de la nature. Aujourd'hui même, un "nombriliste" est même venu me chatouiller sur mon terrain.

C'est vrai, j'ai dit ce que je pensais de cette invasion de tourniquettes à piafs. Et le weekend dernier j'ai eu la confirmation. On nous "nous en met plein la vue la vue". Me rendant à Versailles par l'A10 j'ai pu constater que ça pousse de partout. A l'entrée de la région parisienne, pendant au moins 20 kilomètres l'axe est bordée de ces machins monstrueux.

J'aimerais bien qu'on nous serve de ceci même de taille un peu plus grande au niveau du quartier ou du village :

Photo internet

Ou de celà toujours au niveau de la collectivité locale :

Photo internet

N'allez pas croire que je suis contre le modernisme, au contraire. Pourquoi ne pas adopter cette forme? Cette photo trouvée sur internet nous montre que lorsqu'on veut faire dans le discret on sait le faire. Et cet engin peut être implanté sur les axes principaux, à l'entrée des villes et villages, sur des autoroutes.......

  Photo internet
Le "Statoeolien" conçu et fabriqué en France est une éolienne à axe vertical, constituée d’un stator fixe et d’un rotor mobile, destinée à être implantée en milieu urbain. Il offre la possibilité de produire de l’énergie renouvelable au cœur des villes. Il est adapté aux vents urbains à fort caractère turbulent, ainsi qu’aux contraintes architecturales modernes. Ils peuvent même être cachés à l'intérieur d'une cadre à volets qui laissent passer l'air.

Photo internet

Mais je m'interroge. Nous savons maitriser pas mal de techniques, en améliorer d'autres, envoyer des engins dans l'espace......... Pourquoi ne pas profiter du passé pour produire de l'énergie à bon compte.

Les Moulins à eau


On pourrait assister au retour de la vieille roue à aubes, celle qui brasse lentement l'eau d'un petite rivière aux pieds des murs moussus, le moulin à eau est plus ancien que le moulin à vent.



Il était permis de penser qu'on avait enterré ces petites constructions éparpillées un peu partout le long des cours d'eau à l'arrivée des centrales électriques, des barrages, ça faisait pauvre. Si l'on pouvait restaurer certains édifices ce serait en quelque sorte une revanche sur les chaudières.



Sur 100 000 moulins du XIXe siècle, au moins 30 000 peuvent être équipés de turbines sans modifier la configuration des rivières. Avant, ces moulins servaient à la fabrication des farines, entrainaient les poulies qui actionnaient des scieries.... et on pourrait découvrir maintenant qu'ils peuvent être d'une toute autre utilité.
Imaginez ce que ce moulin pourrait produire en électricité.
 Photo internet
La loi (2005) sur l'énergie a réhabilité le petit hydraulique sans pour autant l'affranchir par les nouvelles règles écologiques des lois de 2006. Les nouvelles lois sur l'eau gèlent tout nouvel aménagement sur les rivières.


En principe les roues à aubes installées il y a longtemps peuvent être connectées à un alternateur si elles sont en bon état. Le plus souvent, il faut refaire l'installation, on utilise alors un plan horizontal et non vertical, ce qui revient au même, mais c'est installé de façon différente.
L'investissement est variable selon les travaux à faire et les choix technologiques. Le courant est en général utilisé sur place ou dans les alentours les plus proches. Ainsi je me souviens quand j'étais jeune : Dans mon village du cantal existe l'usine COMBELLE qui fabrique les célèbres chaises pour bébé depuis presque 80 ans.
 Photo internet
Comme dans beaucoup de pays de montagnes les orages y sont souvent violents. Lorsque le courant était coupé dans le village, nous avions le plaisir dans le quartier, grâce à cet établissement d'avoir de la lumière alors que les autres parties de la localité était dans le noir complet.
"Le propriétaire d'un moulin à eau doit savoir que la puissance de son installation est égale à la hauteur de la chute d'eau multipliée par le débit d'eau entrant et par le rendement de la turbine".
Une fois l'investissement amorti, l'installation familiale devient une source de revenus pour les générations futures.
Rentables au bout d'une dizaine d'années, les moulins à aubes produisent de l'électricité sans émission de gaz à effet de serre. Et pensez que la France est très riche en cours d'eau assez régulièrement alimentés (quand les producteurs de maïs ne pompent pas directement dedans). Il suffit de faite une retenue au niveau communal pour alimenter une, deux, trois turbines.
Certains vont me dire que si les éoliennes tuent les oiseaux, ces installations tuent les poissons! C'est faux ! Tout le monde le sait, les saumons ne remontent ils pas les fleuves malgré les barrages modernes? Les seuils, les chaussées et les barrages constituent des obstacles difficiles à franchir pour les poissons migrateurs, c'est un fait ! ils sont quelquefois victimes de ces aménagements. Il faut installer des "passes à poissons" pour les laisser accéder aux frayères lorsqu'ils remontent le courant.
Moulin à marée

Photo internet

Le moulin à marée a vu son principe repris et modernisé pour la production d' électricité lors de la construction de l'usine marémotrice de la Rance. Cette usine reste malheureusement un exemple isolé en raison d'une rentabilité assez basse : un coût de construction élevé pour une puissance prévisible mais non constante et surtout un impact non négligeable sur l'environnement immédiat par l'envasement de l'estuaire de la Rance.

Ne serait il pas agréable de voir renaitre tous ces moulin à marées qui subsistent encore dans les estuaires de Bretagne ou de pays de Loire? Il y en a tant et tant encore debout qui ne demandent qu'à servir.

Photo internet
Les moulins à vent

Pourquoi ne pas avoir envisagé les éoliennes modernes sur le modèle de nos bons vieux moulins à vent? En les adaptant au style du pays bien sûr. Avec des éléments modernes, à la rigueur. Quelle commune ou communauté de communes de France, et d'ailleurs, ne dispose t-elle pas d'un site pouvant accueillir un où plusieurs moulins?
Photo internet

Ce que je ne comprends pas c'est l'acharnement de gens qui se disent "écolos" qui soutiennent un tel projet d'enlaidissement de paysages que le monde nous envie.

21 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord avec cette vision de notre nature qui peut nous fournir de l'énergie sans défigurer nos paysages.
    Bonne journée.
    Avec toute mon amitié.

    RépondreSupprimer
  2. Remarque Marseille au temps des moulins à vent valaient aussi son pesant de "cacahuètes".. Tu ne nous parles pas du solaire?

    RépondreSupprimer
  3. Damned!!!!
    C'est vrai!! j'ai oublié d'en parler!
    tu as raison MUSE. mais je suis pour les panneaux solaires mais tu sais que ça n'est pas très accessible à tout le monde.
    merci pour ton passage MUSE et à très bientôt.

    Viviane merci à toi aussi pour tes trop rares commentaires. Amitiés.

    RépondreSupprimer
  4. l'imagination au pouvoir! bravo Vincent tu as trouvé ou retrouvé plein de petites portes pour s'en sortir...de notre pénurie de pétrole ou plutôt hors de prix!!!
    le nucléaire:?, chut!! à surveiller dans les zônes à risques sismiques??( qu'est-ce à quo en chine? )
    le solaire vous dis-je!!
    le solaire!! si on voulait bien s'en occuper!!

    RépondreSupprimer
  5. merci Micheline mais tu sais, j'ai remarqué en me documentant ces jours-ci que quand l'homme avait trouvé un moyen de domestiquer la nature, il créait des compagnies pour se l'approprier :
    - compagnie des eaux
    - compagnie du gaz
    - compagnies prétrolières
    - compagnie du vent

    et tout ça pour nous faire payer l'usage des éléments qu'ils ont pu dompter.
    Je trouve un peu gros qu'on doive payer pour l'utilisation d'un élément vital et qui se trouve à volonté dans la nature.

    A quand la compagnie
    - du soleil
    - des orages (de l'énergie pure)
    - de l'air
    - des volcans
    - des sources d'eaux chaudes......
    Au rythme où va la connerie et la cupidité humaine ça devrait pas tarder.

    RépondreSupprimer
  6. - Je suis d'accord : les moulins à eau ou à vent sont plus jolis que les éoliennes . Nos ingénieurs devraient étudier un compromis architectural ...
    - Tu as oublié de dire que l'usine Combelle a fourni l'électricité au village bien avant que la " grande EDF " ne s'en attribue la distribution .

    RépondreSupprimer
  7. le soleil, l'air ,l'eau,les richesses du sous sol, la mer : à inscrire au patrimoine mondial de l'humanité..
    et pour l'humour:le Golan;zône franche neutre et indépendante!!

    RépondreSupprimer
  8. Bon un blog ou je dois revenir pour le sujet eoliennes. C'est un tel debat aujourd'hui. J'en ai croise des tonnes en Californie ou elles font un boucan du diable.
    En Normandie on veut en installer et dans les petits villages ca cause, ca cause dans les mairies.
    Donc je viendrai me debroussailler chez vous pour ne pas paraitre trop nulle.
    Merci pour votre passage sur mes blogs. Je m'en vais a la recherche de vos toiles...

    RépondreSupprimer
  9. Merci Micheline mais j'avais un jour pensé faire un billet sur cette région du monde où l'homme vole à son voisin le droit de respirer et de boire de l'eau potable.
    Mais je me ferais des ennemis.

    RépondreSupprimer
  10. Thérèse :
    merci d'apporter de l'eau à mon moulin. Et bien sur n'hésite pas à revenir.

    RépondreSupprimer
  11. Nicole : OK mais je pense que c'est compris comme ça.
    de toute façon tu l'as dit. Merci
    et bises

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Vincent!
    D'accord avec toi! On peut toujours trouver une solution mais le problème que c'est l'argent qui dirige le monde.
    Bisous Il fait tjrs mauvais Bonne journée quand même

    RépondreSupprimer
  13. Tu aimais sans doute son "asile poétique", retrouve encore de ses poèmes ici
    http://mimulata.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  14. tatiana :
    Eh oui ! toujours mauvais mais après la pluie vient le beau temps.

    Muse :
    merci pour ce lien. je le garde avec les miens.
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
  15. bonjour
    je suis deux cent meme trois cent pour cent ok avec toi
    que les ecolos paient le prix reeel de leurs reves utopiques et danfereux, et tout sera equitable
    je suis un fervent protecteur de la nature et milite dans des associations , mais je tente de garder la tete sur le epaules.nous sommes riches et nous n'avons pas faim, c'est plus facile d'etre ecolo
    je te propose aussi d'aller su mon nouveau blog, celui de mon voyage au maroc
    amities
    patrick

    RépondreSupprimer
  16. Bonsoir Vincent!
    Je ne t'ai pas oublié! Non! Seulement que ce dernier temps avec le changement du temps je me sens un peu perdue :)
    Gros bisous A bientôt

    RépondreSupprimer
  17. bienvenue jacques.
    merci pour ce commentaire et se désir de rencontre.
    Reparti à zéro? pas facile! sans les guerres et les religions qui les font naître? pourquoi pas!
    amitiés

    RépondreSupprimer
  18. ;oi non plus je ne comprends pas cet acharnement...J'ai discuté today avec un collègue qui va avoir 2 7.5 MW à 1000m env de chez lui...J'ai essayé de lui faire prendre conscience du danger...Rien à faire...
    "on ne va pas retourner à l'êge de la pierre, on ne veut plus du nucléaire, on assume..."
    C'est triste....et ça me met en rage de voir que des gens vont se faire des couilles en or à cause de croyances comme celles-là...

    Bien ds choses par chez toi....

    RépondreSupprimer
  19. Merci à toi Vent de Folie.
    j'espère que tu vas arriver à endiguer la montée des éolienne dans mon beau cantal. Ca devient inquiétant.

    RépondreSupprimer
  20. Savez-vous qu'il est interdit d'utiliser les images trouvées sur Google sans citer de sources?! Du coup je comprends mieux pourquoi ce blog est si peu sérieux...

    RépondreSupprimer
  21. Anonyme :

    Tu as le courage de na pas révéler ton identité. Chapeau!!

    Tu n'as surtout pas la décence de reconnaitre qu'au début de ce billet à tiroirs j'ai dit que mes illustrations n'étaient pas de moi (et j'ai même placé lorsque j'y pensais, la source de mes images).
    C'était surtout évident en raison du fait que je n'avais pas (heureusement) de champs de pompes à fric tant dans ma région d'origine que dans celle où je demeure.
    Ta considération sur le sérieux de mon blog, je m'en balance puisque tu es un écolo borné. Je veux dire que tu n'as pas trouvé d'argument pour me contrer alors tu te conduis comme un minus habens. Du style collabo.

    De plus, je n'ai jamais eu comme but de discuter sur le ton des gens qui se croient sortis de la cuisse de jupiter. Le balais dans le Q, très peu pour moi.

    Comme disait Sarko: '"casses toi pôv' con."

    RépondreSupprimer

vos commentaires seront désormais lu avant d'être publiés sur ce site, merci de votre patience !

Vince "Africantal"