08 février 2008

la presse doit-elle toujours dire la vérité?



la presse doit-elle toujours dire la vérité?
Il y a le pour et le contre.
Oui, les citoyens ont droit à la vérité de l'information, un élément clé de la vie civique.
Non, le droit à l'information a des limites, morales, juridiques ou politiques.
Oui, les citoyens ont droit à l'information.

La démocratie n'est pas possible si les citoyens ne sont pas tenus au courant de tous les aspects de la vie publique. Il incombe aux journalistes de s'en assurer.
Dans une démocratie qui fonctionne bien, les journalistes doivent dire la vérité. La vérité en matière d'information est l'élément clé d'une véritable vie civique. L'égalité de tous devant la loi passe par l'égalité de tous devant l'information.
- " L'idéal de transparence reviendrait à rendre publique toute l'information concernant les auteurs sociaux. "

Sylvain Auroux
Les journalistes doivent être objectifs. Informer, ce n'est pas influencer. Ils n'ont pas le droit de déformer l'information, en conséquence, ou ils disent toute la vérité, ou ils ne disent rien.
L'information est une garantie de liberté. Le rôle du journaliste est indissociable du bon fonctionnement de la vie politique démocratique.
-" S'il n'y avait pas de journaux, il n'y aurait pas d'action commune."

A. de Tocqueville

Les régimes totalitaires ont tous supprimé la liberté de la presse, interdisant aux journalistes de dire la vérité.
La liberté du journaliste de dire la vérité ou de choisir en conscience de ne pas la révéler, prouve la santé politique d'une nation libre, garante des droits du citoyen.
Non, le droit à l'information a des limites.

Les limites morales sont du domaine de la sphère privée des personnes. Les journalistes doivent déterminer où s'arrête et où commence l'atteinte à la vie privée. Il ne faut pas satisfaire le voyeurisme.
Les limites juridiques sont déterminées par le droit. Les journalistes, qui sont eux-mêmes des citoyens, ils doivent se soumettre à la loi et au droit. Ils ne peuvent pas toujours dire la vérité quand elle viole délibérément la vie privée, le secret professionnel. Il en va de même si la vérité révélée risque de déclencher des suites ingérables.
"- " Définir la liberté de la presse comme la liberté de dire ou d'écrire ce que l'on veut (...) c'est en être resté au stade de la pensée grossière et inculte." Frieddrich Hegel

Les limites politiques sont déterminées par la raison d'état.

Il existe des impératifs ou des secrets d'Etat que les journalistes, même s'ils en sont informés, ne doivent pas révéler pour des raisons stratégiques, diplomatiques ou économiques..
Le devoir des citoyens journalistes est de sacrifier la vérité au nom des intérêts en jeu.
Que les journalistes disent toute la vérité ou qu'ils la déforment, dans les deux cas, leur pouvoir peut représenter une menace pour la liberté parce qu'il sert une autre cause que l'information.
" Le journalisme (...) est l'art de faire croire au peuple ce que le gouvernement juge opportun de lui faire admettre."


H. Von Kleist

En conclusion, on assiste de nos jours à de nombreuses dérives qui ternissent l'image des journalistes. Trop souvent, la vérité de l'information cède le pas à d'autres impératifs. La puissance des médias permet aux journalistes de faire ou de défaire une carrière, d'influencer l'opinion publique, de servir les intérêts exclusifs d'un groupe. Même si certains journalistes peu scrupuleux représentent à un moment donné une menace pour la démocratie, la plupart d'entre eux ne cède pas à la tentation de l'argent, de la puissance et de la gloire. Ils savent qu'ils sont les gardiens de liberté de pensée, ils continuent d'exercer leur fonction dans un esprit d'objectivité et d'équité. Ils font la distinction entre l'information vraie et "l'information spectacle". Ils évitent la désinformation.

A très bientôt toutes et tous. passez une bonne semaine.

10 commentaires:

  1. papet croûton09 février, 2008

    En plus de l'objectivité, les journalistes ont pour obligation de faire vendre ! C'est une donnée dont, en son temps, ce cher Zola n'avait pas à tenir compte...
    Donc les articles de fond ont hélas beaucoup moins d'importance, sauf si on leur trouve un titre "accrocheur".
    Est-il imaginable qu'une haute autorité (à imaginer) puisse vérifier l'authenticité des sources sans les révéler ? Cela éviterait sans doute les articles mensongers, approximatifs à partir d'une source non vérifiée.
    Tout dire ? bien sûr que non ! Si on avait révélé au grand public qu'un nuage radioactif allait traverser le pays, cela aurait très vraisemblablement provoqué de la panique, un petit exode, et combien de morts sur les routes ?
    "Le Gouvernement n'a rien dit", certes, mais les journalistes non plus, et eux aussi savaient...

    RépondreSupprimer
  2. papet croûton09 février, 2008

    Oh ! "à inventer" éviterait la répétition !

    RépondreSupprimer
  3. Ho!!! bonjour papé!!
    je suis enchanté de ton passage.
    Peut être pas une haute autorité mais un code de déontologie.
    mais serait il respecté? j'en doute.

    RépondreSupprimer
  4. PAPE :
    Explique! je comprends pas.

    RépondreSupprimer
  5. papet croûton09 février, 2008

    Est-il imaginable qu'une haute autorité (à imaginer)
    Quelle horrible répétition ! je suggère donc au lecteur de remplacer "à imaginer" par "à inventer".
    Code de déontologie ? Vous rêvez mon cher ! Non, non, je pense à quelque chose de juridiquement valable, mais quoi ? ? ?

    Note : c'est Papet, pas Le Pape

    RépondreSupprimer
  6. Ah!!! Oc! papet!!!!
    Vue l'erreur. Je croyais que l'auteur du texte l'avait faite elle même.
    Pardon pour le "PAPE". Je voulais écrire le Papé mais en majuscules ça t'as un de ces airs religieux!!!!
    Alors va pour "Papet".

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Vincent!
    Je te souhaite une bonne semaine et bon voyage!
    Je vais méditer sur ce texte en t'attendant! :)

    RépondreSupprimer
  8. bonjour vincent
    oui et non!!, et je ne suis pas normand
    Dans le cas de notre president, il recolte justement ce qu'il a semé
    si le sms est vrai , ce n'est que justice, j'en ai rien a f... de sa vie privée, mais qu'il ne l'expose pas s'il ne veut pas lui meme que ça lui revienne comme un boomerang
    amities

    RépondreSupprimer
  9. mince! 2fois de suite mon commentaire est perdu ! je ne recommence plus !! peut-être que c'est censuré!! (rire) il ne reste que la conclusion en forme de pied de nez pas dérieux que j'ai mis sur mon blog .
    bon j'en fait une autre : toute vérité est bonne à dire à condition que ce soit LA vérité!!les petites, les grandes , les moyennes et chacun en prend à la mesure de son esprit : noble, digne ou tout petit!

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour
    Il y a quelques temps j'ai eu quelques une de vos cmmentaires..... Mais j'ai pas bien réalisé excusez...
    A vrai dire je n'ai pas beaucoup confiance dans les journalistes...
    Pour cela l'information donné lors de la dernière guerre d'Israël, (un peu long a expliqué pour un cas terrible) contre le liban, puis celle de l'affaire d'un nom comme "dura" un jeune palestinien soidisant tué par les soldats (faux)car c'était un montage?....
    un autre exemple qui a été un tournant dans l'ex guerre en yougoslavie, qui aurait lancé une bombe sur un marché... d'où l'armée était il aurait fallut que l'obus tourne à 45 degré bien sur impossible... mais comment penser d'un coup de sa propre armée lançait un obus son propre marché?... bon les exemples comme cela ne sont pas unique....
    alors je n'ai pas confiance en eux... Sauf execption !
    Sincèrement désolé...
    Jean

    RépondreSupprimer

vos commentaires seront désormais lu avant d'être publiés sur ce site, merci de votre patience !

Vince "Africantal"